Alstom : les doutes de Goldman Sachs

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - La banque américaine ne doute pas que le groupe ne puisse atteindre les objectifs qu'il s'est fixés pour les trois prochaines années. C'est l'heureux résultat de l'importance «phénoménale» de son carnet de commandes, dans le ferroviaire notamment. Néanmoins, l'analyste de Goldman Sachs s'inquiète des politiques d'austérité budgétaire dans les pays développés qui risquent de ralentir le lancement de nouveaux lourds projets d'infrastructures de transport (trains, métros, etc.).

Par ailleurs, l'intermédiaire se montre encore plus sceptique pour l'activité de production d'énergie. Il craint les conséquences des fermetures, en Europe, d'environ 20% des capacités des installations de production d'énergie thermique, ces prochaines années. Or, Alstom fournit des services d'entretien pour environ 30% de ces générateurs d'électricité. Enfin, Goldman Sachs s'inquiète de la rude concurrence dans les pays émergents qui met les prix et les marges sous pression.

En termes de valorisation, la banque a fixé un objectif de cours de 32 euros, soit le cours actuel, à partir d'un ratio de 8,5 comparant le résultat d'exploitation à la valeur d'entreprise de 2014 et 2015. Et compte tenu de la rentabilité des flux de trésorerie qu'il juge assez basse par rapport aux concurrents, l'analyste juge que l'action Alstom devrait faire ressortir une décote de 17% comparée au ratio moyen du secteur et non de 6%. On peut néanmoins, comme Le Revenu, ne pas partager toutes ces craintes.

Acheter.

Les cours d'Alstom en direct

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant