Alstom : le salaire de l'ex-pdg Patrick Kron retoqué par les actionnaires

le
0
Alstom : le salaire de l'ex-pdg Patrick Kron retoqué par les actionnaires
Alstom : le salaire de l'ex-pdg Patrick Kron retoqué par les actionnaires

Après les 7 millions d'euros de rémunération de Carlos Ghosn, Pdg de Renault, c'est la rémunération d'un autre grand patron français qui vient d'être sanctionnée par les actionnaires. L'assemblée générale d'Alstom a refusé, mardi, à 62%, de valider la rémunération au titre de l'année 2015 de Patrick Kron, l'ex-Pdg du groupe, parti au mois de janvier. 

 

Dans cette septième résolution, Patrick Kron devait toucher un chèque de 6,610 millions d'euros en 2015. Outre une rémunération fixe d'un million d'euros et une part variable d'1,16 million d'euros, l'ex-pdg s'étaitvu crédité d'une prime exceptionnelle de 4,45 millions d'euros pour avoir vendu la branche Énergie d'Alstom à l'Américain General Electric (un contrat de 12 milliards d'euros). Alstom, qui s'est recentré sur les transports, après la cession de ses activités énergie en décembre 2015, a publié pour le dernier exercice un résultat net de trois milliards d'euros.

 

Les actionnaires, y compris l'Etat qui détient 20 % des droits de vote chez Alstom, n'acceptent pas le principe de cette rémunération exceptionnelle. Selon eux, Patrick Kron, tout en sachant qu'il aurait un chèque si l'opération allait à son terme, avait tout intérêt à boucler la vente de la branche énergie, même si les modalités et les intérêts de l'entreprise n'étaient pas les plus favorables, certains estimant le prix de vente trop faible. 

 

Si l'assemblée générale 2015 avait émis un avis favorable à 87,18% à un tel mécanisme de rémunération, l'entreprise dirigée aujourd'hui par Henri Poupart-Lafarge a annoncé que les administrateurs allaient se réunir pour faire de nouvelles propositions.

 

Néanmoins, même si la loi Sapin II prévoit que le vote des actionnaires va devenir contraignant, ce texte n'est pas encore applicable. De fait, cette résolution n’était présentée qu’à titre consultatif aux actionnaires et le conseil ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant