Alstom : le conseil d'administration a déjà choisi General Electric

le
9
Alstom : le conseil d'administration a déjà choisi General Electric
Alstom : le conseil d'administration a déjà choisi General Electric

Après avoir examiné les offres de reprise de sa branche énergie, le conseil d'administration d'Alstom s'est prononcé mardi soir pour l'offre de General Electric. L'Américain était en concurrence avec l'allemand Siemens.

«Le Figaro» précise que le conseil a commandé une expertise indépendante de l'offre de GE qui ouvre une période d'un mois pendant laquelle Alstom n'aura pas le droit de démarcher d'autres acquéreurs potentiels, mais pourra examiner toute proposition alternative qui lui sera faite.

Communication imminente du groupe

Ce conseil d'administration, placé sous haute surveillance du gouvernement, avait débuté aux alentours de 18 heures. Le groupe devrait communiquer mercredi avant l'ouverture de la Bourse de Paris.

La bataille pour la branche énergie d'Alstom s'est intensifiée mardi avec l'annonce par Siemens d'une offre de rachat concurrente de celle de General Electric, juste avant le conseil d'administration du fleuron industriel français en difficulté.

Dans une lettre adressée mardi au président de la République, General Electric a fait part de sa volonté de créer «un leader mondial de l'énergie en France», où il veut créer des emplois en rachetant les activités énergétiques d'Alstom.

Défendre à 9.000 emplois

Le gouvernement français, qui a placé la lutte contre le chômage et la désindustrialisation au coeur de son projet politique, a de nouveau tenté de peser dans le dossier, avec la volonté de défendre l'emploi des quelque 9.000 salariés de la division énergétique, soit près de la moitié des effectifs français d'Alstom. A l'Assemblée, Arnaud Montebourg, le ministre de l'Economie, a accusé mardi le PDG d'Alstom, Patrick Kron, d'avoir menti en cachant au gouvernement les discussions de son groupe avec GE.

VIDEO. Alstom : une offre de Siemens «est en train d'être déposée»

A l'issue d'un précédent conseil d'administration extraordinaire dimanche, Alstom avait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mim69005 le mercredi 30 avr 2014 à 06:45

    mfrangul, quand on voit comment ils gèrent le pays, les régions et les communes je préfère faire confiance aux industriels, même s'ils se trompent parfois...!!

  • b.giral le mercredi 30 avr 2014 à 06:26

    si Kron a choisi délibérément GE , c qu'il y a de bonnes raisons..................

  • M5299935 le mercredi 30 avr 2014 à 06:19

    mfrangul... c'est bien d'attaquer les industriels financiers malheureusement aujourd'hui ce n'est pas de bras dont ont besoin les entreprises ni même de cerveaux puisqu'elles disposent de bac+ à profusion ... c'est de capitaux pour s'équiper de robots et de machines outils performantes ... donc de capitaux....les événements actuels en sont la preuve.

  • 6921706 le mercredi 30 avr 2014 à 06:13

    IL N EST ANORMAL DE BARRER LA CONCURRENCE

  • mfrangul le mercredi 30 avr 2014 à 04:33

    A qui profite le crime de GE ? USA et Chine ont peur d’une Europe forte. Le drame de cette dernière est de ne pas avoir de stratégie industrielle contrairement aux premières. Il est donc d’une simplicité enfantine à nos petits amis de prévenir la création de dangereux Airbus en dépeçant nos fleurons. L’industrie européenne est une chose trop grave pour être confiée à des industriels et financiers : il n’est pas trop tard pour bien faire mais au bon niveau : le Politique.

  • Tartar1. le mercredi 30 avr 2014 à 04:19

    @vanago. réveil ! PSG déjà au Qatar.

  • vanago le mercredi 30 avr 2014 à 01:29

    Bravo ! C'est ça l'Europe, et Airbus on le vend à Boing aussi ? ou alors aux chinois comme Peugeot, ou alors aux suisses comme Lafarge. Et le PSG à qui ?

  • luc00115 le mercredi 30 avr 2014 à 01:19

    Voilà le résultat d'une politique où l'actionnaire est considéré comme un parasite.Si jamais cette société avait fait appel aux marchés des capitaux peu de particuliers français y auraient souscrit.Le CAC40 se trouve principalement entre les mains d' étrangers et ce n'est que lorsqu'il y a le feu que les gouvernants français parlent de patriotisme. Malheureusement ils s'adressent à des étrangers.

  • mathe126 le mardi 29 avr 2014 à 23:05

    c'est naunaud qui va pas être content. C'est vrai quoi on me dit rien !!