Alstom, lanterne rouge du CAC 40

le
2
Une locomotive hybride Alstom. (© B. Rosenthal / Alstom)
Une locomotive hybride Alstom. (© B. Rosenthal / Alstom)

Dans un marché incertain, le titre Alstom recule nettement : il cède 10% et signe la plus forte baisse du CAC 40 et du SBF 120. Aucune nouvelle particulière pour expliquer ce recul mais plusieurs explications possibles.

D'abord, l'Opra a pu soutenir les cours sur les dernières semaines. Le groupe rachetait jusqu'au 20 janvier inclus un peu moins de 30% de ses actions au prix de 35 euros pièce pour les annuler ensuite. L’opération devrait atteindre un montant maximum de 3,2 milliards d’euros. Son résultat devrait être connu demain et le remboursement des actions concernées par le rachat devrait intervenir le 28 janvier. Privé de ce soutien, le titre s'ajusterait alors brutalement de la baisse récente du marché.

On peut aussi y voir la conséquence d'une inquiétude sur le ralentissement de GE alors que le français conserve des participations dans trois coentreprises constituées avec l'américain dans les réseaux électriques, les énergies renouvelables et les turbines nucléaires dans le monde et à vapeur en France. Le chiffre d'affaires de General Electric a fait du surplace en 2015 pour une perte nette de 6,1 milliards de dollars.

L'industriel s'est délesté de 70% de son chiffre d'affaires

Il semble aussi persister une défiance des investisseurs sur le virage stratégique même qu'a choisi Alstom. Avec la cession de ses activités énergie, l’industriel

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le lundi 25 jan 2016 à 12:28

    Alcatel est parti chez nokia...il ne reste que Alstom et ses loco de la compagnie générale d'électricité qui valait siemens à la grande époque... Il ne restera bientot plus rien et ce n'est pas le cout du travail qui en est la cause mais l'incurie de ses dirigeants.

  • M7097610 le lundi 25 jan 2016 à 12:26

    il est où Kron ? Avec Siemens, il y avait un sens mais bon, le cheque n'était pas assez gros...