Alstom : Hollande veut que le gouvernement travaille à l'amélioration des offres

le
3
Alstom : Hollande veut que le gouvernement travaille à l'amélioration des offres
Alstom : Hollande veut que le gouvernement travaille à l'amélioration des offres

Une réunion s'est tenue ce lundi à l'Elysée au sujet de le reprise partielle d'Alstom. François Hollande, le président de la République, a convoqué ce lundi matin le chef du gouvernement, Manuel Valls, ainsi que les ministres Arnaud Montebourg (Economie) et Ségolène Royal (Energie) pour «faire le point» sur le dossier.

«Les ministres ont pu faire le point sur l'état d'avancement de leurs travaux en relation avec les entreprises concernées. Le chef de l'Etat leur a demandé de continuer à travailler pour améliorer les différentes propositions, dans l'intérêt de l'emploi, de la localisation d'activités et de l'indépendance énergétique», a indiqué l'entourage de François Hollande. Le groupe français fait l'objet d'une offre de reprise partielle par l'Américain General Electric ; l'Allemand Siemens est également sur les rangs.

Un champion du rail et un champion de l'énergie

L'agence Reuters affirme ainsi que Siemens finalise une offre qui permettrait de créer deux champions nationaux, l'un dans le domaine de l'énergie, l'autre dans le domaine du rail. En clair, Siemens céderait ses activités ferroviaires à Alstom en échange de la reprise de la branche énergie. Cette offre pourrait être présentée dans la semaine.

Dans le détail, Siemens reprendrait les activités énergétiques d'Alstom, mais les actifs du groupe français dans l'éolien et le nucléaire seraient cédés à Areva, de manière à préserver l'indépendance énergétique de la France. Siemens transférerait par ailleurs ses actifs ferroviaires à Alstom et créerait une coentreprise dans la signalisation ferroviaire.

Le géant allemand, pour limiter son emprise sur le nouvel Alstom, proposerait en outre à l'Etat français de monter au capital d'Alstom jusqu'à plus de 10%, contre 0,9% actuellement. Fin avril, Siemens avait présenté une offre valorisant la branche énergie d'Alstom à 10,6 milliards d'euros. 

VIDEO. Alstom : «L'Etat a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • crcri87 le lundi 19 mai 2014 à 15:55

    S'il a autant de succès qu'aux municipales nous v'là bien

  • fquiroga le lundi 19 mai 2014 à 15:49

    Sego va créer un "Mia-bis"......

  • fquiroga le lundi 19 mai 2014 à 15:48

    Forcement le conseil d'adminitration es incapable......Les je-sais-tout-sur-tout sont forcement meilleurs