Alstom : Hollande veut le maintien des activités ferroviaires à Belfort

le , mis à jour à 10:14
9
Alstom : Hollande veut le maintien des activités ferroviaires à Belfort
Alstom : Hollande veut le maintien des activités ferroviaires à Belfort

« La méthode employée par Alstom est inacceptable », commentait dimanche matin le Premier ministre. « Tous les jours, avec le président de la République et les ministres, nous nous battons pour qu'Alstom gagne des marchés, au plan international comme au plan européen », tenait à souligner Manuel Valls au « Grand Rendez-Vous » Europe 1-Les Echos-iTélé.

 

« Le président de la République nous a fixé un objectif, celui de faire en sorte qu'à Belfort les activités ferroviaires d'Alstom soient maintenues », a déclaré Michel Sapin sur le perron de l’Élysée, à la sortie de la réunion interministérielle que présidait François Hollande, et destinée à faire pression sur la firme énergétique et son PDG Henri Poupart-Lafarge.

 

L’État, actionnaire d'Alstom à hauteur de 20%, ne digère pas que la firme ait annoncé la fermeture prochaine de son usine de Belfort. « Nous avons déjà sauvé Alstom et nous pouvons encore sauver Alstom, à condition que les dirigeants jouent pleinement leur rôle », expliquait hier Manuel Valls.

 

« C'est à cet objectif-là que nous allons travailler avec les élus, les organisations syndicales, la direction d'Alstom et l'ensemble de ceux qui, en capacité de passer un certain de commandes en France, peuvent permettre d'assurer le plan de charge qui permettra de sauver les activités ferroviaires d'Alstom à Belfort », a enchaîné ce lundi le ministre de l’Économie.

Ce « début de semaine sera décisif en termes de rencontres, de concertations, de décisions pour l'avenir du site de Belfort d'Alstom », a-t-il ajouté, précisant que le « seul » objectif était de « redonner de l'espoir aux salariés ».

 

 

Le constructeur ferroviaire, confronté à une pénurie de commandes en France, a annoncé mercredi l'arrêt de sa production de locomotives sur son site historique de Belfort, qui sera « transféré » à sur celui de Reichshoffen ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.