Alstom : Hollande veut le maintien des activités ferroviaires à Belfort

le , mis à jour à 10:14
9
Alstom : Hollande veut le maintien des activités ferroviaires à Belfort
Alstom : Hollande veut le maintien des activités ferroviaires à Belfort

« La méthode employée par Alstom est inacceptable », commentait dimanche matin le Premier ministre. « Tous les jours, avec le président de la République et les ministres, nous nous battons pour qu'Alstom gagne des marchés, au plan international comme au plan européen », tenait à souligner Manuel Valls au « Grand Rendez-Vous » Europe 1-Les Echos-iTélé.

 

« Le président de la République nous a fixé un objectif, celui de faire en sorte qu'à Belfort les activités ferroviaires d'Alstom soient maintenues », a déclaré Michel Sapin sur le perron de l’Élysée, à la sortie de la réunion interministérielle que présidait François Hollande, et destinée à faire pression sur la firme énergétique et son PDG Henri Poupart-Lafarge.

 

L’État, actionnaire d'Alstom à hauteur de 20%, ne digère pas que la firme ait annoncé la fermeture prochaine de son usine de Belfort. « Nous avons déjà sauvé Alstom et nous pouvons encore sauver Alstom, à condition que les dirigeants jouent pleinement leur rôle », expliquait hier Manuel Valls.

 

« C'est à cet objectif-là que nous allons travailler avec les élus, les organisations syndicales, la direction d'Alstom et l'ensemble de ceux qui, en capacité de passer un certain de commandes en France, peuvent permettre d'assurer le plan de charge qui permettra de sauver les activités ferroviaires d'Alstom à Belfort », a enchaîné ce lundi le ministre de l’Économie.

Ce « début de semaine sera décisif en termes de rencontres, de concertations, de décisions pour l'avenir du site de Belfort d'Alstom », a-t-il ajouté, précisant que le « seul » objectif était de « redonner de l'espoir aux salariés ».

 

 

Le constructeur ferroviaire, confronté à une pénurie de commandes en France, a annoncé mercredi l'arrêt de sa production de locomotives sur son site historique de Belfort, qui sera « transféré » à sur celui de Reichshoffen ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jbellet il y a 7 mois

    le maintien pendant 8 mois apres il s'en tamponne!!

  • bredt il y a 7 mois

    Hollande : "Je veux le maintien des activités de Alstom à Belfort " !!! j'aime bien le "je veux". Ce mr n'a jamais géré une entreprise de sa vie de fonctionnaire et demande à un entrepreneur de ne pas restructurer même s'il n'a plus de boulot !

  • bredt il y a 7 mois

    Valls :"tous les jours nous nous battons pour que Alstom gagne des marchés" !!! sauf que la sncf entreprise d'état commande chez Bombardier.

  • frk987 il y a 7 mois

    Invitez Huchon, l'artisan de la déroute d'Alstom, ce bon socialo vous expliquera ses motivations du choix Bombardier et si vous avez de l'humour envoyez le à Belfort pour expliquer son choix....Qu'il assume, c'est la moindre des choses.

  • M4189758 il y a 7 mois

    JPi - C'est tellement gros qu'on pense à un coup 'monté'. Sans dérailler !

  • M1945416 il y a 7 mois

    d'un côté, l'état donne les contrats de trains, de franciliens , ext à bombardier, siemens, et après ils viennent pleurer que alstom ferme?? c'est bien des politicards

  • masson33 il y a 7 mois

    Tout ça...pour rien ! Nuls...archi nuls ! On brasse beaucoup d'air avant les élections...mais c'est foutu...vous avez largement fait la preuve de votre incompétence...

  • M8252219 il y a 7 mois

    Toute la gauche à coté de la plaque, 35 milliards d’impôts en plus(faire risette pour le petit milliard électoral en moins) pendant le mandat et 600 000 chômeurs de plus. ÇA C'EST LE SOCIALISME : BRAVO .Mais toujours trop de parlementaires,trop de régimes spéciaux,trop de comités Théodules, trop de fonctionnaires administratifs , trop d'INÉGALITÉ entre les français de l'administration publique et assimilés et les salariés du privé, trop de personnes en France qui ne paient aucun impôt.

  • pversaul il y a 7 mois

    Ils auraient peut-être dû en faire une lorsque le gros contrat SNCF a été attribué à Bombardier ... non ?On sent que les élections sont proches ...