Alstom : encore beaucoup d'incertitudes

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - Tant attendue depuis des semaines, la contre-offre de Mitsubishi Heavy Industries (MHI) et de Siemens sur le fabricant de TGV et de turbines à gaz n'a pas déchaîné l'enthousiasme des investisseurs. Selon ses promoteurs, ce  projet fait certes ressortir une valeur d'entreprise de 14,2 milliards d'euros pour les activités énergie d'Alstom, contre 12,3 milliards pour celui de General Electric. Mais il est complexe sur le plan industriel et n'implique pas d'offre publique sur le capital. C'est surtout Mitsubishi qui est à la manoeuvre. Le japonais entend conclure une vaste alliance industrielle avec Alstom, en créant trois co-entreprises avec lui, par le biais de l'acquisition de 40% de son activité des turbines à vapeur, 20% de son activité de réseaux électriques (Grid) et 20% de son activité hydroélectrique. Dans le cadre de ces opérations où Alstom restera majoritaire, Mitsubishi injectera 3,1 milliards d'euros en numéraire dans le français. Il se dit également prêt à reprendre jusqu'à 10% de la participation de Bouygues, premier actionnaire d'Alstom avec 29% du capital, et soutient même l'entrée de l'Etat - via la Banque publique d'investissement - au tour de table. ? De son côté,?Siemens se porte acquéreur de la totalité de l'activité de turbines à gaz d'Alstom pour un montant de 3,9 milliards d'euros.?Une fois l'opération finalisée, l'allemand se dit prêt à étudier un rapprochement entre

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant