Alstom dévoile Régiolis, son nouveau TER

le
0
La première rame de ce TER du futur sera livrée en 2013. Le groupe en a vendu 164 en France.

Le berceau du TER de demain est niché en Alsace, à Reichshoffen, sur les anciennes terres de la famille de Dietrich, dont l'activité ferroviaire a été rachetée par Alstom en 1998. Le vaste site industriel a conservé ses bâtiments de briques aux toitures en dents de scie. Huit cents personnes y sont employées, dont 37% comme ouvriers. Dans l'un des ateliers trône la vedette du jour: le premier «chaudron» (la carcasse métallique d'une voiture) des nouvelles rames Coradia destinées à devenir des Régiolis, ces trains express régionaux (TER) désormais facturés aux régions.

En octobre 2009, la SNCF a signé un contrat-cadre portant sur la fourniture de 1000 TER, pour un montant global de 7 milliards d'euros. Une manne pour le site alsacien d'Alstom, qui va être presque entièrement dédié à la production de ces rames du futur. Pour l'heure, 164 commandes fermes de rames Régiolis ont été signées avec onze régions, ce qui porte le montant de la commande à 1,2 mil

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant