Alsace : Richert regrette un «gâchis»

le
0
La fusion du conseil régional d'Alsace avec les deux conseils généraux du Haut-Rhin et du Bas-Rhin n'aura pas lieu. Philippe Richert, président du conseil régional d'Alsace, revient sur «ce gâchis».

«Le processus s'arrête, mais le travail continue», résume le président du conseil régional, Philippe Richert (UMP), au lendemain du référendum qui s'est soldé par un non à la fusion du conseil régional et des deux conseils généraux. L'ancien ministre tablait sur la création du conseil d'Alsace, pour donner à la fois plus d'efficacité aux politiques publiques, mais aussi plus de lisibilité à une région qui n'est pas épargnée par la crise. Il aurait aimé en faire une région test pour le reste de la France. Si le oui l'a emporté dans le Bas-Rhin, mais sans atteindre les 25% des inscrits, le non a dominé dans le Haut-Rhin.

«S'il doit y avoir une prochaine étape, cela ne sera pas avant les élections de 2021. Tous ceux qui ont voulu retarder le processus de fusion...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant