Alpine, une Vision pour l'avenir de Renault

le
0
A 80 % conforme au modèle défintiif, l'Alpine Vision est promettesue d'un avenir sportif et premium pour Renault
A 80 % conforme au modèle défintiif, l'Alpine Vision est promettesue d'un avenir sportif et premium pour Renault

« Nous ne l'aurions pas faite plus tôt, c'était la crise. Aujourd'hui, les affaires de Renault sont profitables et c'est le bon moment pour revenir sur ce marché de la sportive premium. » Carlos Ghosn, sur le théâtre même des exploits passés d'Alpine et en présence de ses ex-pilotes, Jean-Pierre Nicolas, Bernard Darniche ou encore Jean Vinatier, a ajouté une étape supplémentaire vers le modèle définitif qui, dit-il, sera commercialisé en 2017. La voiture présentée aujourd'hui, intitulée « Vision », est conforme à 80 % à ce que sera le modèle client, mais il est trop tôt, pour le patron de l'Alliance Renault-Nissan, pour fixer un prix.

« Les 85 collectionneurs de berlinettes conviés à ce baptême me disent qu'un tel modèle se négocie au bas mot à 80 000 euros. Je peux vous dire que notre nouvelle berlinette sera moins chère », dit-il, l'?il pétillant, à une assemblée de journalistes internationaux, pas avares de leur plaisir à la découverte de cette nouvelle venue.

« Le moteur est un quatre cylindres turbo et, combiné à la légèreté du châssis, sera suffisant pour réaliser des performances de haut niveau. En réalité, il s'agit d'un tout nouveau groupe développé spécialement pour Alpine et qui sera rentabilisé sous d'autres capots du groupe. Mais quand on lui demande à quelle marque il songe si on lui parle de concurrence, il assure sans rire : « À...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant