Alors, qui est le plus fort ?

le
0
Alors, qui est le plus fort ?
Alors, qui est le plus fort ?

1 La carrière 

Tous les deux ont un CV long comme le bras. François Fillon a été le Premier ministre de Nicolas Sarkozy de 2007 à 2012, battant ainsi un record de longévité à Matignon. Auparavant, il a été 6 fois ministre, depuis 1993, notamment aux Affaires sociales et à l'Education nationale. Egalement député, et même sénateur (de 2005 à 2007), il a par ailleurs occupé tous les échelons du mandat local depuis 1981. Alain Juppé a lui-même été Premier ministre, entre 1995 et 1997. Puis cinq fois ministre -- la première fois au Budget, en 1986, et la dernière fois aux Affaires étrangères, en 2011. Juppé a également été président du RPR (de 1994 à 1997) puis premier président de l'UMP en 2002. Longtemps élu local à Paris, à partir de 1983, et même député, il devient maire de Bordeaux en 1995.

 

2 Les soutiens

Avant le premier tour, François Fillon pouvait s'enorgueillir d'être un des candidats qui recueillaient le plus de soutiens parlementaires (79). Parmi eux, le président du Sénat, Gérard Larcher, et l'ancien président de l'Assemblée nationale Bernard Accoyer. Il a été aussi porté par l'influent réseau des catholiques tradis de Sens commun (l'émanation politique de la Manif pour tous). Fillon peut aussi compter, depuis le second tour, sur le soutien des sarkozystes : Laurent Wauquiez (président par intérim des Républicains), Christian Estrosi (patron de la puissante région Paca), Eric Woerth, Luc Chatel ou encore Rachida Dati. Sans compter les ralliements de ses anciens rivaux à la primaire : Bruno Le Maire et Jean-Frédéric Poisson. Alain Juppé a lui aussi été beaucoup soutenu par les parlementaires (73 pour la primaire), dont ses plus fidèles amis Edouard Philippe, le député-maire du Havre, ou encore Benoist Apparu, député de la Marne. Et surtout le sénateur Jean-Pierre Raffarin, ex-Premier ministre de Jacques Chirac. Peu de temps avant le premier tour, il a reçu également un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant