« Alors, j'ai voté Trump »

le
0
La famille Rupert vit à Wilkes-Barre, en Pennsylvanie. Jamie, démocrate « de naissance », a pourtant voté pour Donald Trump aux dernères élections. Son mari, Jesse a préféré s'abstenir.
La famille Rupert vit à Wilkes-Barre, en Pennsylvanie. Jamie, démocrate « de naissance », a pourtant voté pour Donald Trump aux dernères élections. Son mari, Jesse a préféré s'abstenir.

A Wilkes-Barre, centre industriel en déclin du nord-est de la Pennsylvanie, des électeurs démocrates de toujours ont eu le sentiment d’être restés fidèles à eux-mêmes en votant pour le candidat républicain.

Jamie Rupert, 33 ans, se dit « démocrate de naissance ». Fille de mineur de charbon, petite-fille d’ouvriers du textile, épouse d’un ouvrier du bâtiment, elle a grandi dans une communauté fidèle au Parti démocrate et au mouvement syndical depuis des générations. Jamie est infirmière ; mais cette année, elle ne travaille pas : elle a deux enfants en bas âge, et elle est à nouveau enceinte.

En 2008 et en 2012, elle a voté pour Barack Obama : « Un homme moderne, qui repré­sentait le changement et qui comprenait les besoins des jeunes. » Mais, au bout de huit ans, elle constate que rien n’a changé à ­Wilkes-Barre, une ville de 41 000 habitants au cœur du comté de Luzerne, vieux centre industriel du nord-est de la Pennsylvanie ; en déclin depuis des décennies ce territoire a du mal à se reconvertir.

« Les démocrates n’ont rien fait pour nous, lance Jamie. Ils refusent de nous protéger, ils laissent les usines partir au Mexique, en Chine ou je ne sais où, c’est insupportable. » Elle s’inquiète aussi du flot de réfugiés et d’immigrants, venus de partout, qui s’installent dans la région sans aucun contrôle.

Alors, au printemps, Jamie a pris une ­décision radicale : elle s’est inscrite pour voter à la primaire républicaine, et comme 77 % des électeurs du comté de Luzerne elle a choisi Donald Trump, le milliardaire vedette de la télévision, qui promet de contrôler les frontières, d’abroger les accords de libre-échange et de relocaliser les usines aux Etats-Unis. Aux élections généra...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant