Alonso et Massa favorables au cockpit fermé

le
0
Alonso et Massa favorables au cockpit fermé
Alonso et Massa favorables au cockpit fermé
Quatre jours après le dramatique accident de Jules Bianchi à Suzuka au Japon, plusieurs pilotes presents lors de la conference de presse du Grand Prix de Russie ont évoqué les dangers de la Formule 1. Parmi eux, Fernando Alonso et Felipe Massa, favorables à l'expérimentation des monoplaces fermées.

Après l'accident de Jules Bianchi à Suzuka, le débat sur la possibilité de fermer le cockpit des Formule 1 a été réouvert. Fernando Alonso (Ferrari), victime d'un accident en 2012, a estimé, jeudi, que l'idée méritait d'être essayée. « Je pense que nous devrions au moins tester cette idée, a déclaré l'Espagnol. Nous sommes en 2014, nous avons la technologie pour le faire, nous avons l'exemple de l'aviation, pourquoi ne pas l'envisager en F1 ? Les plus gros accidents, ces dernières années, ont occasionné de graves blessures à la tête, c'est donc que nous pouvons encore mieux faire niveau sécurité. Dans mon cas, en 2012, j'aurais pu mourir dans le virage 1 si sa voiture (ndlr : de Romain Grosjean) était passé 10 centimètres plus bas. S'il est possible de le faire, nous ne devrions pas exclure cette possibilité..»

«Je suis totalement d'accord avec Fernando, a réagi Felipe Massa (Williams), lui aussi gravement blessé à la tête lors de son accident en Hongrie en 2009. Il serait intéressant de travailler sur cette possibilité. Cela m'aurait beaucoup aidé lors de mon accident. Pour Jules, je ne sais pas...»

Une alternative qui ne fait cependant pas l'unanimité, pouvant remettre en cause la nature meme de la F1 : « Cette idée a des points positifs au niveau de la sécurité, c'est indéniable, a ainsi reconnu Jenson Button (McLaren). Mais c'est de la F1, les cockpits sont ouverts depuis la création de la discipline. Ce serait une révolution. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant