Alonso et le Chelsea nouveau

le
0
Alonso et le Chelsea nouveau
Alonso et le Chelsea nouveau

Acheté 27 millions d'euros cet été, Marcos Alonso commence à rentabiliser son transfert. Homme clé du nouveau 3-4-3 de Chelsea, le Madrilène a pas mal bourlingué avant de revenir en Premier League. Et a surtout beaucoup appris en Série A.

Le déclic a eu lieu lorsque Chelsea était à terre, et avait plus la gueule d'un cadavre que d'un postulant au titre de champion d'Angleterre. Après 55 minutes passées en enfer du côté de l'Emirates Stadium, les Blues sont menés 3-0. Autant dire que l'issue de la rencontre est déjà actée. Sauf que pour un tacticien comme Antonio Conte, humilié par Arsène Wenger lors de cette sixième journée, une demi-heure de jeu qui ne sert à rien, c'est exactement ce qu'il lui faut. Pour quoi faire ? Pour tester l'idée qu'il a derrière la tête depuis le début de la saison et, en quelques sortes, "italiser" son Chelsea. Autrement dit, essayer une défense à trois dans une équipe qui n'a jamais connu ce système. Pour imposer ce style qui lui ressemble tant, Conte compte sur un homme en particulier : Marcos Alonso.

Ce dernier prend la place, numériquement parlant, du terne Cesc Fàbregas et vient se placer dans le couloir gauche, décalant César Azpilicueta à droite et laissant derrière lui un trio Cahill-Luiz-Ivanović. Voilà comment, par la présence d'un seul joueur, Chelsea a ressuscité. Car depuis cette raclée londonienne, Alonso est devenu un titulaire quasi-indiscutable en l'espace de deux parties (face à Hull et Leicester), toutes remportées dans un 3-4-3 où il joue un rôle essentiel. Alors oui, il ne s'agit que de six points et 180 minutes. N'empêche que cela représente les deux seuls clean-sheets du club si l'on excepte la troisième journée (3-0 contre Burnley). Surtout, on a revu un Chelsea serein et tout en maîtrise. Autant dire que ça change.

Ancien de Premier League


À la base de ce début de renaissance, Alonso donc. Acheté près de 27 millions d'euros dans les dernières heures du mercato, l'Espagnol a vu les amateurs de Premier League qui ne suivent pas la Série A l'accueillir avec un gros point d'interrogation. Qui est ce joli brun à la mèche énervante formé au Real Madrid et qui n'a joué qu'une seule fois avec l'équipe professionnelle de la Maison Blanche ? Logiquement, la réponse met du temps à venir. Arrivé sur le tard, Alonso n'a porté le maillot bleu pour la première fois que le 20 septembre. 120 minutes de Coupe contre Leicester, déjà, dans une team bis où il n'avait pas été franchement meilleur que ses partenaires. Ce fut sa seule apparition avant…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant