Allocations suspendues dans 472 foyers pour absentéisme scolaire

le
13
Allocations suspendues dans 472 foyers pour absentéisme scolaire
Allocations suspendues dans 472 foyers pour absentéisme scolaire

PARIS (Reuters) - Depuis début 2011, 472 foyers ont vu leurs allocations familiales suspendues en raison de l'absentéisme scolaire de leurs enfants, d'après un document confidentiel de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) que détaille Le Parisien dans son édition de mardi.

Cette mesure, voulue par Nicolas Sarkozy, a été adoptée en janvier 2011.

"Entre janvier 2011 et mars 2012, dans toute la France, seuls 472 'allocataires ont vu une part de versement' de leurs allocations suspendue", écrit Le Parisien, s'appuyant sur un premier "point d'étape" de cette mesure par la commission des prestations de la Cnaf.

"En mars 2012, ajoute la note, 312 enfants étaient concernés par cette mesure."

Un "constat d'échec" d'après le quotidien qui met cette statistique en regard des 300.000 collégiens et lycéens touchés par l'absentéisme scolaire en 2007-2008, d'après une étude du ministère de l'Education nationale.

Selon le texte du député UMP des Alpes Maritimes, Eric Ciotti, un élève ayant été absent plus de quatre demi-journées par mois, sans justification, reçoit un avertissement.

Le directeur de l'établissement en informe alors l'inspecteur d'académie qui rencontre les parents tout en saisissant le président du Conseil général afin que soit mis en place un contrat de "responsabilité parentale".

Si, au cours du mois suivant, l'absentéisme de l'élève est à nouveau constaté, l'inspecteur d'académie a alors "l'obligation" de saisir le directeur de la caisse des allocations familiales pour suspendre le versement des allocations.

Chine Labbé

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • price77 le mardi 22 mai 2012 à 11:04

    M5850553: ok pas de soucis sur ta façon de raisonner, le problème c'est que j'ai juste fais un raccourcis trop facile des choses mais quelque part à un moment donné il va falloir trancher dans le vif (je sais c'est pas politiquement correct) mais encore une fois dans ce domaine c'est pas aussi simple.

  • kerken le mardi 22 mai 2012 à 10:56

    ne + payer les allocations de rentrée scolaire en numéraire mais en bons de matériel scolaire ou de vétements .Tous les problèmes seront résolus .Mais c'est trop simple à mettre en oeuvre sans doute ?

  • chatnour le mardi 22 mai 2012 à 10:47

    Il est non moins claie que si déjà, comme dans certains pays, l'essentiel des allocs était payé en nature (exemple les allocs de rentrée scolaire) et non plus en numéraire, on règlerait sans doute une bonne partie du problème des allocations-braguette ! Sans oublier de relire peut-être Malthus et plus récemment Tillo Sarrazin (socialiste allemand récemment exclu pour ses écrits du Directoire de la Bundes Bank) ! ("le témoin a dit la vérité, il doit être exécuté" (air connu)

  • chatnour le mardi 22 mai 2012 à 10:42

    Il est clair que dans le "politiquement correct" d'une "élite" résolument gauchisante d' islamo-bobo-cocos-écolos, le mot "devoir" est devenu un gros mot, surtout si on ose vouloir le rappeler aux "minorités" ! Il est non moins clair que si 312 (ou 472) familles seulement en ont fait l'objet sur 300.000, c'est un échec mais à qui la faute ?

  • M5850553 le mardi 22 mai 2012 à 10:36

    M1765517 :Entièrement d'accord!!et ainsi on aura bcp moins de problèmes "graves" liés au manque d'éducation des jeunes.

  • M5850553 le mardi 22 mai 2012 à 10:32

    price 77 :la justice sociale passe par des "devoirs" pour avoir des droits!!!c'est pas très évident dans votre raisonnement!!

  • M5850553 le mardi 22 mai 2012 à 10:30

    price77 : Je confirme!!ce sont des assistés,car c'est l'état qui paie pour compenser leur manque de responsabilité envers leurs gosses!!il ne s'agit pas que de faire des gosses pour les allocs!!!leur devoir c'est aussi de les éduquer!!!Mais le mot "devoir"ne doit plus etre dans le dico!!

  • M1765517 le mardi 22 mai 2012 à 10:07

    arretez de tergiverser, l'école est obligatoire jusqu'à 16 ans, l'education parentale n'est pas une option, la langue française non plus, la démagogie de l'excuse et le melting pot doit conduire à plus de dicipline pour une future sociétée ou tous auront leur chance pour leur accomplissement personnel, la sentence n'est que l'ultime recours

  • M9903502 le mardi 22 mai 2012 à 10:01

    je plaisantais bien sur mais plus les enfants sont à l'école plus les professeurs peuvent les éduquer car les parents travaillent tous les deux ou alors ne parlent pas français ou ne l'écrivent pas donc pour faire les devoirs c'est difficile... il faut beaucoup de présence à l'école et des activités complémentaires mais dans le cadre de l'école: musique peinture cuisine bricolage poterie gymnastique tennis football

  • M9903502 le mardi 22 mai 2012 à 09:56

    POUR QU ON REPRENNE pardon pour la faute... je suis pour l'école également 7 jours sur 7 pour qu'aucun enfant ne traine dans les rues et de 8h du matin à 19h comme ça on sera tranquille.........