Allocations familiales : explosion du nombre de fraudes détectées en 2014

le
12
Allocations familiales : explosion du nombre de fraudes détectées en 2014
Allocations familiales : explosion du nombre de fraudes détectées en 2014

Les contrôleurs de la Caisse nationale des Allocations familiales (Cnaf) sont de plus en plus efficaces. En 2014, ils ont détecté plus de 32.000 fraudes, un chiffre en hausse de 56% par rapport à 2013, pour un montant de 209,6 millions d'euros, soit une augmentation de 48,21%.

Seulement 7% des fraudes sont le fait de productions de faux ou d'escroqueries. Les contrôleurs des Caisses d'allocations familiales (Caf) ont par ailleurs observé l'an dernier une hausse de la fraude qualifiée «de survie». Elle est le fait de personnes très modestes, bénéficiaires des prestations sous conditions de ressources et, le plus souvent, de minima sociaux. En dix ans, le nombre de fraudes qualifiées a été multiplié par vingt environ.

Mais, entre 2013 et 2014, «la fraude n'a pas augmenté, assure la Caisse, c'est l'amélioration continue de la détection qui explique la hausse du nombre qualifié de fraudes» grâce notamment aux contrôles réalisés auprès des allocataires («datamining»--fouille de fond des données-- en particulier).

Six contrôles sur dix ont généré une régularisation

Ainsi, l'an dernier, plus de six contrôles sur dix ont généré une régularisation financière du dossier de l'allocataire, se félicite la Caisse. En 2014, 70% des cas de fraudes étaient dus à des omissions ou à des fausses déclarations, majoritairement sur les ressources, les situations professionnelles, les changements d'adresses. Les dissimulations de concubinage ont représenté 20% des cas.

Comme les années antérieures, la fraude a porté essentiellement sur les minima sociaux (68,55% des cas) et sur les aides au logement (23,17% des cas). Le montant moyen du préjudice est de 6 386 d'euros, ce qui est peu au regard d'autres types de fraudes aux finances publiques. La fraude estimée, quant à elle, était restée stable entre 2012 et 2013 (environ 1 milliard d'euros).

Chaque année, la branche famille évalue le volume des fraudes en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 1 juin 2015 à 17:18

    Suite : comme dans 18 ans je serai mort, je vous dirais que je m'en tape complétement, si la jeunesse actuelle ne veut pas prendre son destin en main et virer cette gauche...alors que ces mêmes jeunes, soit ne votent pas, soit votent n'importe quoi. Ils forgent leur propre malheur, mais l'expérience ne sert à rien........

  • frk987 le lundi 1 juin 2015 à 17:15

    Pour M940878 : c'est un investissement LT pour les socialos, dans 18 ans les 6virgule7 enfants voteront PS....Seule méthode pour rester le dernier bastion socialo de la planète.

  • M940878 le lundi 1 juin 2015 à 17:14

    6 contrôles sur dix ! j'aimerai connaître l'origine des fraudeurs ....

  • frk987 le lundi 1 juin 2015 à 16:49

    On ne peut pas démonter la polygamie car OFFICIELLEMENT elle n'existe pas...et l'on tourne en rond, avec des lois faites pour des français non musulmans applicables aux musulmans (notez que je n'ai rien contre la polygamie, mais qu'on la reconnaisse officiellement).

  • frk987 le lundi 1 juin 2015 à 16:47

    Le foyer "CAF" n'est pas le foyer "fiscal", c'est de là où provient tout le problème, de revenus, de composition de prétendues familles. Avec 3 concubines, cas "normal", vous avez un foyer officiel avec le max de gamins, et 2 foyers parallèles de mères célibataires, BINGO pour les allocs !!!!!!

  • xk8r le lundi 1 juin 2015 à 16:45

    étonnant !!!!!!!!

  • frk987 le lundi 1 juin 2015 à 16:44

    Continuons dans le délire : on refuse de reconnaître la polygamie, les allocataires avec 20 gamins ça court les rues, de plus avec des dates de naissances voisines......etc.....C'est ça la CAF......

  • M940878 le lundi 1 juin 2015 à 16:41

    à quand la suppression de cette prime braguette qui était destinée a repeupler la France après la deuxième guerre ? ceux qui en profitent désormais ne sont pas français

  • frk987 le lundi 1 juin 2015 à 16:40

    Non "utopies ", les contrôles ont toujours existé mais l'exploitation juridique est quasi impossible, je prétends même que c'est une perte de temps et d'argent tellement le système est ubuesque. Prouvez un concubinage...allez...mobilisez les forces de l'ordre pour un contrôle inopiné...(après 6h du mat..., c'est la loi !!!!). Et même que maintenant les contrôles sont planifiés et annoncés...et oui, du délire...c'est ainsi !!!!

  • frk987 le lundi 1 juin 2015 à 16:37

    Pour ne prendre qu'un autre exemple de cet article : où commence le concubinage et où s'arrête-t-il ??? Le mec qui vient passer le WE car il travaille à 500 km, c'est quoi....du concubinage ou une simple relation.....Tant qu'on voudra reconnaître des situations non vérifiables, la fraude est grande ouverte.