AllianzGI croit dans les perspectives de l'immobilier coté

le
0

(AOF) - Selon les experts d'Allianz GI, l'environnement actuel, qui combine croissance faible, taux bas et faible visibilité économique et politique, est favorable à l'investissement dans l'immobilier et notamment dans les foncières cotées. "Même si les taux de rendements immobiliers continuent de subir une pression baissière, précise Victor Kittayaso, gérant senior en charge de l'immobilier coté, la prime de risque de l'immobilier est historiquement élevée, en raison de la baisse des rendements obligataires plus forte que celle des rendements immobiliers".

Cet aspect renforce l'aspect défensif de cette classe d'actifs face à une éventuelle hausse des taux d'intérêt, précise le gérant.

Dans le même temps, la dynamique immobilière est porteuse. La reprise de la demande de bureaux en Europe oriente ainsi les loyers à la hausse, même si l'impact du Brexit sur l'immobilier de bureaux londoniens devrait être négatif à moyen terme. En Ile de France, le taux de vacances est équilibré, à 6,6%, et l'offre neuve limitée (plus d'un tiers des projets en cours de construction ont déjà trouvé preneur).

Le marché résidentiel allemand, plus grand marché locatif résidentiel d'Europe, bénéficie quant à lui d'une augmentation de la demande, liée à la fois à des facteurs structurels (urbanisation et évolutions sociologiques) et conjoncturels (situation économique et immigration). Alors que l'offre reste limitée, les loyers sont en croissance durable, de 2,4% par an depuis 2008. Enfin, l'immobilier dit "alternatif", qui regroupe les murs d'hôtels, les résidences étudiantes, les établissements de santé,... est porté par sa prime de risque confortable, même s'il pâtit encore d'une plus faible liquidité et d'une gestion plus complexe.

"Dans ce contexte porteur, ajoute Victor Kittayaso d'AllianzGI, le business model des foncières cotées offre une stabilité rassurante aux investisseurs : les loyers sont en croissance régulière sur le long terme, avec une bonne visibilité et une solide génération de cash-flow". Cette récurrence des loyers pérennise le dividende (qui est aujourd'hui supérieur à 4% en zone euro et à 3,5% en Europe).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant