Allianz GI est positif sur les actions asiatiques

le
0

(AOF) - "Nous ne sommes pas en train d’assister aujourd’hui aux prémices d’une guerre des changes, car nous n’attendons pas une forte dévaluation du renminbi dans les prochaines semaines ; par ailleurs, même si le niveau de la dette chinoise va restreindre la croissance économique, nous restons persuadés que ce ralentissement sera gérable." Dans le contexte actuel fait d'inquiétudes sur la santé de l'économie mondiale en raison notamment du ralentissement chinois, la confiance de Raymond Chan, Chief Investment Officer Actions Asie Pacifique d’AllianzGI, pour les actifs de la zone détonne.

Pour le gérant, les actions asiatiques peuvent encore apporter des performances et du rendement. Il décèle particulièrement trois thèmes d'investissement porteurs : d'abord, les petites et moyennes capitalisations. Ensuite, "les marchés frontières, comme le Vietnam, le Pakistan et le Sri Lanka, dont les marchés financiers se structurent et s'élargissent, et qui représentent les futures économies en croissance. Ils ont en outre l'avantage d'être peu corrélés avec les principaux marchés asiatiques."

Enfin, Raymond Chan conseille de s'intéresser aux actions asiatiques à dividendes, dont le nombre a fortement augmenté en dix ans. "Les dividendes sont en effet historiquement un contributeur important à la performance des actions asiatiques", note le responsable de l'investissement Actions Asie Pacifique d'AllianzGI.

Les actifs risqués asiatiques devraient bénéficier d'un contexte général porteur. Selon Raymond Chan, "il existe en effet des facteurs de soutien pour la croissance chinoise et asiatique."

Tout d'abord, le gérant pointe l'accélération de la transition entre l'ancienne et la nouvelle économie chinoise. La part du secteur des services dans le produit intérieur brut a dépassé les 50% en 2015, et restera soutenue par le fort développement du tourisme au cours des prochaines années. Dans l'industrie, l'augmentation des dépenses de Recherche et Développement (R&D) illustre la montée en compétence des entreprises. Or, le développement des technologies de pointe va entraîner une diversification des opportunités de croissance.

Ensuite, Raymond Chan souligne que "les gouvernements de 6 grands pays asiatiques (Chine, Corée du Sud, Japon, Inde, Thaïlande et Indonésie) ont aujourd'hui lancé de vastes vagues de réformes structurelles, comme la libéralisation des marchés financiers et les réformes fiscales en Chine, la campagne anti-corruption et les politiques d'investissement en Thaïlande, la hausse des dépenses d'infrastructures en Indonésie. Ces réformes vont modifier le paysage économique de ces régions. "

Enfin, le Chief Investment Officer Actions Asie Pacifique d'AllianzGI observe que les valorisations des actions asiatiques "sont actuellement proches de leurs plus bas historiques, même si elles sont très diverses selon les pays."

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant