Allianz évoque des turbulences et recule en Bourse

le , mis à jour à 17:35
0
    * Dividende proposé à 7,30/action, moins qu'attendu 
    * Le bénéfice au T4 et sur 2015 légèrement sous le consensus 
    * L'action recule en Bourse 
 
 (Actualisé avec précisions, cours de l'action) 
    par Jonathan Gould 
    MUNICH, 19 février (Reuters) - Allianz  ALVG.DE  a annoncé 
vendredi des prévisions de bénéfice annuel conformes aux 
attentes tout en parlant d'un contexte de marché "de plus en 
plus difficile", ce qui a eu pour effet de faire baisser le 
titre en Bourse. 
    Le président du directoire, Oliver Bäte, a évoqué un "avis 
de tempête" dans un contexte de taux bas, de faible croissance 
économique et de risques géopolitiques mais il a assuré que le 
premier assureur européen était prêt à affronter le mauvais 
temps.      
    Le titre Allianz perd 1,88% à 132,20 euros vers 15h30 GMT à 
la Bourse de Francfort, qui recule au même moment de 1,2% 
 .GDAXI . 
    Allianz dit viser un bénéfice d'exploitation annuel de 10,5 
milliards d'euros, plus ou moins 500 millions, en fonction de 
l'évolution des demandes d'indemnisation et des marchés de 
capitaux, un objectif conforme aux attentes des analystes. 
    "Notre activité est saine et bien diversifiée. Cela nous 
rend confiants dans notre capacité à continuer de publier des 
résultats solides", a déclaré Oliver Bäte dans un communiqué.  
    Les estimations de banques et de sociétés de Bourse 
recueillies par Reuters donnaient en moyenne un bénéfice 
d'exploitation de 10,9 milliards d'euros pour cette année.  
    Pour 2015, Allianz propose un dividende de 7,30 euros par 
action, en hausse de 6,6% par rapport à celui de 6,85 euros payé 
l'an dernier, mais les analystes financiers interrogés par 
Reuters prévoyaient en moyenne un dividende de 7,35 euros. 
     
    PLAN STRATÉGIQUE      
    Le bénéfice net annuel, lui, ressort à 6,6 milliards d'euros 
alors que le consensus le donnait à 6,7 milliards.  
    Si le bénéfice progresse pour les assurances de biens et de 
personnes et pour les assurances-vie, Allianz est toujours 
confronté à des sorties de capitaux chez sa filiale américaine 
de gestion d'actifs, Pimco, qui a vu son résultat d'exploitation 
baisser de près d'un cinquième en 2015. 
    Oliver Bäte a évoqué un environnement à risques, mentionnant 
notamment la menace d'une sortie de la Grande-Bretagne de 
l'Union européenne. 
    "Le Brexit est sur toutes les lèvres", a-t-il dit lors d'une 
conférence de presse. "Si les choses deviennent à nouveau 
difficiles, tout le monde cherchera qui est stable et fiable, et 
c'est ce que nous voulons être." 
    Oliver Bäte, qui a pris les commandes d'Allianz en mai 2015, 
a présenté en novembre dernier un nouveau plan stratégique qui 
donne la priorité à la rentabilité tout en visant cinq millions 
de nouveaux clients et 6,5 milliards d'euros de revenus 
supplémentaires d'ici à 2018. 
    Le groupe allemand vise un bénéfice par action en croissance 
annuelle de 5% en moyenne sur les trois prochaines années et un 
rendement des capitaux propres (return on equity, RoE) de 13%. 
    "Nous pensons que le plan sera mené à bien mais certainement 
plutôt sur le tard, une plus forte croissance du bénéfice ne 
venant que sur les dernières années", écrivent dans une note les 
analystes de RBC.  
 
 (Marc Angrand et Patrick Vignal pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant