Allianz et Borealis rachètent Net4Gas auprès de RWE

le
0
ALLIANZ ET BOREALIS VONT RACHETER NET4GAS POUR 1,6 MILLIARD D'EUROS
ALLIANZ ET BOREALIS VONT RACHETER NET4GAS POUR 1,6 MILLIARD D'EUROS

FRANCFORT (Reuters) - Allianz, premier assureur européen, et Borealis, investisseur canadien spécialisé dans les infrastructures, vont racheter Net4Gas, l'opérateur du système de transmission de gaz tchèque, pour 1,6 milliard d'euros auprès de RWE.

"Avec cette vente à Allianz et Borealis Infrastructure, nous avons réussi à trouver un investisseur de long terme très fiable pour Net4Gas", a précisé jeudi Peter Terium, président du directoire de RWE, en annonçant la transaction.

Des sources proches des négociations avaient dit mercredi à Reuters qu'une telle opération était imminente.

RWE a dit qu'il espérait finaliser la transaction au second semestre. Sous le coup de la décision de l'Allemagne de sortir du nucléaire et lesté de 33 milliards d'euros de dette, le groupe, qui est l'un des principaux groupes allemands de services aux collectivités, est engagé dans un programme de plusieurs milliards d'euros de cessions d'actifs.

L'action RWE prenait 1,8% en fin de séance à Francfort.

Allianz et Borealis ont précisé qu'ils détiendrait chacun 50% de Net4Gas, qui exploite plus de 3.600 km de gazoducs et emploie plus de 500 personnes.

L'abondance des liquidités poussent les investisseurs financiers à rechercher des actifs offrant une rémunération encore attractive et une bonne visibilité, à l'instar des actifs "régulés" comme les réseaux de transport d'énergie, dont les tarifs sont fixés par le régulateur et prennent en compte l'inflation.

GDF Suez, selon des sources, pourrait ainsi céder une partie de GRTgaz, le gestionnaire du transport du gaz en France, et la société gazière allemande VNG prévoit de vendre Ontras, sa filiale de transport de gaz.

Allianz a par ailleurs annoncé mercredi le rachat de l'assureur turc Yapi Kredi Sigorta pour près de 690 millions d'euros.

Christoph Steitz, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant