Allianz bat le consensus et collecte nette pour Pimco

le , mis à jour à 15:12
1
    * Bénéfice du T3 supérieur au consensus 
    * Première collecte nette de Pimco depuis 2013 
    * L'objectif de REX 2016 confirmé 
    * 2,5 mds disponibles pour des M&A ou des rachats 
    * L'action en hausse 
 
 (Actualisé avec des précisions, cours de Bourse, commentaire 
d'analyste, contexte, déclaration du DirFin) 
    par Carolyn Cohn 
    LONDRES, 11 novembre (Reuters) - Allianz  ALVG.DE  a laissé 
entendre vendredi qu'il pourrait restituer des liquidités aux 
actionnaires après avoir fait état d'un bénéfice trimestriel 
supérieur aux prévisions et d'une première collecte nette depuis 
plus de trois ans pour son gérant de fonds américain Pimco. 
    Les concurrents Eurich  ZURN.S  et Generali  GASI.MI  ont 
également réalisé de belles performances trimestrielles, le 
secteur de l'assurance dans son ensemble s'employant à 
s'acclimater à un environnement de taux ultra-bas. 
    Pimco a enregistré au troisième trimestre une collecte nette 
de 4,7 milliards d'euros, une première depuis le deuxième 
trimestre 2013. 
    "La nouvelle la plus positive (...) est que la gestion 
d'actifs et Pimco en particulier n'ont plus de décollecte 
nette", dit Thorsten Wenzel, analyste de DZ Bank, tout en 
restant acheteur sur le titre.  
    Les avoirs des fonds communs de placement ont augmenté de 
6,9% dans le monde sur une période de 12 mois à fin septembre, 
selon des données de Lipper, l'essentiel de la collecte - soit 
410 milliards de dollars - allant à des fonds obligataires. 
    Pimco a subi des années durant la décollecte de plusieurs de 
ses grands fonds, dont le fameux Pimco Total Return Fund, que le 
co-fondateur Bill Gross a quitté en 2014 pour rejoindre Janus 
Capital. 
    Le fonds américain a engagé Emmanuel "Manny" Roman, 
transfuge de MAN Group  EMG.L , le premier fonds spéculatif coté 
mondial, comme directeur général. Ce dernier a pris ses 
fonctions la semaine dernière.   
    L'action Allianz gagne 2,8% en Bourse de Francfort, après 
avoir inscrit en séance un plus haut de six mois et demi, tandis 
que l'indice sectoriel européen  .SXIP  avance de 0,5%. 
    Le premier assureur européen     a vu son bénéfice net 
augmenter de 37% au troisième trimestre à 1,86 milliard d'euros, 
au-dessus des attentes des banques et des courtiers interrogés 
par Reuters qui prévoyaient 1,58 milliard. 
    Le bénéfice d'exploitation a crû de 18% à 2,90 milliards 
d'euros alors que le consensus le donnait à 2,61 milliards. Sur 
neuf mois, il s'élève à 8,01 milliards d'euros. 
    Le ratio combiné, une mesure de la rentabilité, s'est 
amélioré en passant à 93,5% contre 94,1% un an plus tôt. Un 
ratio inférieur à 100% signale une situation bénéficiaire. 
    Allianz a confirmé son objectif d'un bénéfice d'exploitation 
annuel de 10,5 milliards d'euros, plus ou moins 500 millions. 
    L'assureur allemand dispose de 2,5 milliards d'euros pour 
des acquisitions d'ici la fin de l'année et tout reliquat de 
cette somme non employé à des M&A (fusions-acquisitions) 
pourrait être consacré à des rachats de titres, a dit le 
directeur financier Dieter Wemmer.  
    "Beaucoup de choses sont a priori intéressantes pour nous 
mais le marché des M&A n'est pas particulièrement actif", a-t-il 
déclaré. "Il n'est pas facile de trouver quelque chose 
d'intéressant à un prix raisonnable". 
    Le marché des M&A a connu une année 2015 flambloyante dans 
le secteur de l'assurance mais il s'est calmé cette année, 
beaucoup d'intervenants parlant de valorisations devenues trop 
élevées. 
    Il est probable toutefois que la gestion d'actifs connaîtra 
d'autres opérations de ce genre, à la suite de l'annonce de la 
fusion, début octobre, du britannique Henderson Global Investors 
 HGGH.L  et de l'américain Janus Capital  JNS.N , face à la 
concurrence accrue des fonds indiciels.   
    Dieter Wemmer n'a fait aucun commentaire quant à la 
possibilité qu'Allianz soit intéressé par la filiale de gestion 
d'actifs de Deutsche Bank  DBKGn.DE . Les conjectures vont bon 
train sur l'hypothèse d'une vente de cet actif par la première 
banque allemande, exposée à une très lourde amende aux 
Etats-Unis.  
 
 (Bertrand Boucey et Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • danalias il y a 3 semaines

    Bénéfice " Supérieur aux Attentes "