Alliance BMW-Intel-Mobileye pour une voiture autonome d'ici 2021

le
0
 (Actualisé avec téléconférence, contexte) 
    FRANCFORT, 1er juillet (Reuters) - BMW  BMWG.DE , Intel 
 INTC.O  et Mobileye  MBLY.N  ont annoncé vendredi une alliance 
dans le domaine de la voiture autonome, avec pour objectif 
affiché de mettre sur le marché autour de 20212 des véhicules 
capables de rouler sans intervention humaine. 
    Ce type d'accord est de plus en plus fréquent dans le 
secteur automobile, dont les acteurs historiques doivent faire 
face à l'émergence de nouveaux concurrents venus des hautes 
technologies, comme Google  GOOGL.O , Apple  AAPL.O  ou Tesla 
 TSLA.O , qui cherchent à développer des véhicules autonomes.  
    Il marque aussi une évolution en matière de recherche et 
développement (R&D): après avoir longtemps dicté leurs 
conditions à leurs fournisseurs en imposant leurs technologies 
propriétaires, les constructeurs multiplient désormais les 
partenariats en utilisant des technologies ouvertes.  
    Les trois groupes ont précisé que leur nouvelle plate-forme 
serait mise à la disposition de différents constructeurs, 
ajoutant que des véhicules capables de rouler en totale 
autonomie devraient être produits en série d'ici 2021.  
    "Une autonomie élevée pour les voitures et tout ce à quoi 
elles se connectent nécessitera des cerveaux électronique 
puissants et fiables afin qu'elles soient suffisamment 
intelligentes pour évoluer dans le trafic et éviter les 
accidents", a déclaré le directeur général d'Intel, Brian 
Krzanich, lors d'une téléconférence consacrée à l'alliance 
vendredi.  
    Il est trop tôt pour dire si d'autres constructeurs 
rejoindront l'alliance, a dit le président du directoire de BMW, 
Harald Krüger, lors d'une conférence de presse près de Munich. 
    Alors que certains des systèmes d'aide à la conduite les 
plus sophistiqués déjà commercialisés permettent une conduite 
"hands off", littéralement "sans les mains" à vitesse basse, le 
conducteur doit rester vigilant et prêt à reprendre le volant à 
tout moment.  
     
    LA SÉCURITÉ, ENJEU CLÉ 
    BMW, Intel et Mobileye veulent pour leur part passer à des 
stades plus avancés d'automatisation décrit comme "eyes off" 
(sans les yeux), "mind off" (sans attention permanente) voire 
"driver off" (sans conducteur).  
    La création de normes technologiques communes va aider tous 
les industriels à mettre à niveau plus rapidement leurs modèles, 
a déclaré Brian Krzanich, ajoutant que "cela sera critique pour 
l'évolution en matière de sécurité".  
    De telles normes devraient aussi faciliter le dialogue avec 
les autorités afin qu'elles mettent en place un cadre juridique 
adapté tout en laissant aux constructeurs une liberté suffisante 
pour qu'ils puissent développer des modèles originaux, a dit 
Amnon Shashua, président de Mobileye. 
    Au-delà des aspects technologiques, le cadre juridique sera 
l'un des enjeux clés de ce nouveau marché, comme est venu 
l'illustrer jeudi l'annonce de l'ouverture d'une enquête aux 
Etats-Unis sur l'accident dont a été victime le conducteur d'une 
voiture électrique Tesla qui avait activé le mode "pilotage 
automatique".  
    "Cet accident est très triste", a dit Harald Krüger, 
interrogé sur le sujet. "Nous pensons qu'aujourd'hui, les 
technologies ne sont pas prêtes pour une production en série." 
    Mobileye, spécialisé dans les caméras et les logiciels pour 
le secteur automobile, a précisé qu'il apporterait à l'alliance 
sa technologie REM (Road Experience Management) et qu'il ferait 
en sorte que son processeur EyeQ5 puisse être déployé sur les 
plates-formes informatiques Intel.  
    Les trois sociétés ajoutent qu'elles feront la démonstration 
de leurs technologies sur un prototype dans un avenir proche.  
     
 
 (Edward Taylor, avec Eric Auchard; Marc Angrand pour le service 
français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant