Allez, Ola, Olé !

le
0
Allez, Ola, Olé !
Allez, Ola, Olé !

Ce soir, Toulouse défie l'AS Monaco. Un très gros morceau, surtout quand on sait qu'Ola Toivonen, le nouvel homme fort du Stadium, est suspendu pour ce match. Dommage.

Le stade Pierre-Mauroy se tait soudainement. Alors que Lille pousse depuis de longues minutes pour empocher les trois points, un vent glacial venu de Suède refroidit l'enceinte du LOSC. Pour la deuxième fois de la soirée, Ola Toivonen, le blondinet du Téfécé, vient de perforer la défense nordiste en son centre. En première mi-temps, il y était allé tout seul comme un grand. Cette fois-ci, à dix minutes du terme, il s'est appuyé sur la montée rageuse de Diop pour tromper Enyeama et inscrire le but du 2-1. Avant ce match, il n'avait pas tiré une seule fois au but sous le maillot violet. Mais depuis, un nouveau joueur, toujours aussi unique dans son style, semble renaître de ses cendres. La semaine suivante, il provoque le penalty qui met les hommes de Pascal Dupraz sur les rails du mini-exploit que représente une victoire face au Paris Saint-Germain. Un recrutement que l'on doit essentiellement à Pascal Dupraz, et qui commence doucement à porter ses fruits.

Le revanchard


Pourtant, à son arrivée à Toulouse pour la somme de 1,5 million d'euros, tout n'était pas gagné. Après six premiers mois de feu avec le Stade rennais de Philippe Montanier, il ne parvient pas à confirmer sur la deuxième moitié de la saison. Il finit par quitter la Bretagne sous forme de prêt pour rejoindre Sunderland, où il n'inscrit aucun but en douze matchs de Premier League. Du coup, Rennes cherche illico presto à le dégager, dès son retour de prêt. Pascal Dupraz flaire la bonne affaire et se jette sur le joueur. "C'est un joueur controversé et pétri de talent que certains décrivent comme inefficace. Et c'est ce qui m'a attiré, parce qu'il est animé d'un esprit de revanche", déclare-t-il à sa signature. Le profil atypique de Toivonen, dont on ne peut pas vraiment définir le poste, entre le milieu de terrain et l'attaque, plaît au coach toulousain. D'ailleurs, Dupraz va vite se faire une habitude de défendre bec et ongles son joueur, même s'il n'a pas marqué depuis le 22 septembre 2015. " Je vois deux ou trois spécialistes qui démontent Toivonen. Apparemment, Toivonen ne serait pas une bonne recrue... Elle est bonne celle-ci ! Quand je vois Blin, Toivonen et Trejo au milieu, franchement, ce n'est pas dégueulasse ", assure-t-il en conférence de presse après la deuxième journée de championnat. L'esprit de revanche, qu'il évoquait déjà…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant