Allergie alimentaire: plus fréquente en ville

le
0
En plein essor comme les autres formes d'allergies, elles concernent plus souvent les enfants vivant en zone urbaine que ceux des zones rurales. Le rôle de l'environnement est suspecté.

Une équipe américaine a cartographié pour la première fois les allergies alimentaires chez l'enfant aux Etats-Unis. L'étude, publiée dans la revue Clinical Pediatrics, porte sur plus de 38.000 enfants. Elle révèle une différence nette entre les zones rurales et les grandes villes. Les enfants vivant à la campagne présentent ainsi beaucoup moins souvent d'allergies alimentaires (6,2%) que ceux des villes (9,8%).

Même tendance pour l'asthme et l'eczéma

«Le chiffre de 9,8 % en zone urbaine semble confirmer une progression de la fréquence des allergies alimentaires depuis une vingtaine d'années car le chiffre retenu à l'époque était de 6% à 8 %, remarque le Pr Denise Anne Moneret-Vautrin, membre de l'Académie nationale de médecine, professeur émérite de la faculté de Nancy et présidente du Réseau Allergo-Vigilance. L'expérience australienne va dans le même sens: on se dirige vers 10 % de la population pédiatrique atteinte d'allergie alimentaire».

Ces résultat

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant