Aller-retour à Berlin: Valls admet une "bourde", sans conséquence pour 59% des Français

le , mis à jour à 08:08
0

PARIS, 14 juin (Reuters) - Près de six Français sur dix (59%) pensent que l'aller-retour effectué le week-end dernier par Manuel Valls à Berlin pour la finale de la Ligue des champions ne gênera pas son action gouvernementale, selon un sondage Ifop diffusé par le Journal du dimanche, dans lequel le Premier ministre reconnaît avoir commis "une bourde". Dans une interview publiée dimanche par le quotidien Sud Ouest, François Hollande estime de son côté que "cette polémique est désormais close" et réaffirme et réitère sa confiance à son Premier ministre. "Manuel Valls mène un travail particulièrement difficile au service des Français. Il le fait avec énergie et efficacité. Il ne ménage pas sa peine à la tête du gouvernement. C'est un bon Premier Ministre. Il a toute ma confiance", dit le président. Manuel Valls avait déjà tenté jeudi d'éteindre la polémique sur son déplacement à Berlin en compagnie de deux de ses enfants en annonçant le remboursement du voyage de ces derniers et en assurant qu'il ne "le referai(t) pas". Dans les colonnes du JDD, il évoque "une erreur, une bourde". "Je suis Premier ministre, je dois être irréprochable. Je comprends que les Français qui n'arrivent pas à boucler leurs fins de mois puissent avoir été choqués par cette désinvolture. Il y a eu une bourde, je ne dois pas en commettre une deuxième", a-t-il confié au JDD en marge de son déplacement à Mayotte. "J'ai pu donner l'impression aux Français que je ne me consacrais pas entièrement à eux. Je le regrette", dit-il aussi. Selon le sondage Ifop-JDD, 40% des Français pensent que ce voyage controversé pour assister à la victoire du FC Barcelone sur la Juventus Turin va gêner son action politique à la tête du gouvernement. Les sympathisants du Front national sont les plus sévères (48%). Un tiers des sympathisants du Parti socialiste partagent cet avis. A l'inverse, ils sont 59% à considérer que cet aller-retour ne gênera pas l'action du Premier ministre (66% parmi les sympathisants du PS, 53% parmi ceux du parti Les Républicains et 49% parmi ceux du FN). Par ailleurs, 63% des personnes interrogées pensent que Manuel Valls est "une personnalité qui doit jouer un rôle important à l'avenir" (88% parmi les proches du PS, 53% parmi les proches de LR, 37% parmi les proches du FN). L'enquête a été menée par téléphone les 12 et 13 juin auprès d'un échantillon de 1.004 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. (Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant