«Aller mieux» grâce à la psychologie positive

le
0
De plus en plus de professionnels proposent à leurs patients une forme de «rééducation» aux plaisirs simples.

Petit exercice: dressez la liste de trente activités qui vous comblent, vous font du bien, réjouissent votre esprit... Oui, trente. Pas une de moins. Difficile, n'est-ce pas? De «se faire masser» à «me plonger dans un sudoku», en passant par «lire de la poésie médiévale», il faudra faire preuve d'imagination pour en citer autant. Pire: s'engager, en puisant dans cette liste, à accomplir quotidiennement au minimum quatre de ces plaisirs personnels, que l'on décrira concrètement, notamment en se demandant «quand?», «où?» et «avec qui?» les réaliser.

Telle est l'ordonnance très sérieuse que prescrit Évelyne Bissone Jeufroy, coach, à ses clients, personnes en période de transition professionnelle ou amoureuse, malades se relevant de lourds traitements, mères de famille débordées ou cadres stressés ne trouvant plus guère de sens à leur hyper­activité. «Pour porter ses fruits, c'est-à-dire aider le postulant à changer et connaître un réel mieux-ê...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant