Allemagne : zizanie chez les sociaux-démocrates

le
0
Le parti reste divisé sur son cap et son message, entre gauchistes et centristes.

L'euphorie aura été de courte durée chez les sociaux-démocrates allemands. Avec les élections anticipées du 20 février dans la ville-État de Hambourg, provoquées par le départ des Verts de la coalition régionale menée par les conservateurs, et la victoire annoncée du SPD lors de ce scrutin régional très attendu, le parti se croyait enfin sorti d'une longue agonie. Déjà marginalisé dans les débats nationaux par la montée en puissance des écologistes dans les sondages, le voici plongé dans les affres des déchirements entre courants.

Souvent critiqué au sein du SPD parce qu'il serait trop consensuel et trop «diplomatique», le patron de l'opposition sociale-démocrate au Bundestag, Frank-Walter Steinmeier, a fini par laisser exploser sa colère... contre les voix discordantes au sein de son parti. «Ce serait bien qu'au SPD tous ceux qui émettent des critiques se préoccupent d'avantage de la ligne du parti que de leur propre profil», a-t-il lancé, passab

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant