Allemagne : taxe pour la réunification critiquée

le
0
Merkel veut conserver cet impôt au-delà de 2019. Ses alliés libéraux s'y opposent.

Helmut Kohl avait promis sa suppression d'ici à 1999. Las, l'impôt introduit en 1991 par le chancelier d'alors pour financer la réunification continue d'être prélevé: 5,5 % sur les revenus des ménages et des entreprises. En principe, le «Soli», comme les Allemands surnomment cette contribution, doit disparaître fin 2019. Mais Angela Merkel souhaite prolonger le dispositif, qui en principe finance la mise à niveau des Länder de l'ex-RDA.

L'élue d'Allemagne de l'Est, en campagne pour sa réélection le 22 septembre, assure que les quelque 13 milliards collectés actuellement sont indispensables. La chancelière propose toutefois de réorienter les fonds vers des investissements dans les infrastructures, en particulier routières et ferroviaires, et le désendettement. Elle reprend ainsi à son compte les réclamations récurrentes des régions déshéritées de l'Ouest.

Procédure ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant