Allemagne, Suisse, Autriche... L'Europe face aux extrêmes (partie 2)

le
2

En Allemagne, environ 20 000 personnes sont venues célébrer le premier anniversaire du mouvement Pegida, un mouvement islamophobe et anti-immigrés, dans les rues de Dresde lundi. Ce mouvement reprend de la vigueur avec la crise des réfugiés : il dénonce la politique d'ouverture aux migrants d'Angela Merkel. La crise des réfugiés risque-t-elle d’alimenter les mouvements populistes en Europe ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ZvR le mercredi 21 oct 2015 à 15:09

    Le bas peuple est là pour obéir et fermer sa gu*ule. Pas pour donner son avis. La politique raciale de Bruxelles de remplaceemnt de masse des européens par des migrants africains et asiatique sera menée à bien.

  • M5769532 le mercredi 21 oct 2015 à 14:12

    'La crise des réfugiés risque-t-elle d’alimenter les mouvements populistes en Europe ?'Oui à partir du moment ou les peuples ne les ont pas invité ! On ne leur a jamais posé la question s'ils étaient d'accord ou pas.