Allemagne-Recherche de réfugiés avec de faux passeports syriens

le
0
    BERLIN, 22 décembre (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur 
du Land de Bavière a confirmé mardi que des réfugiés munis de 
faux passeports syriens avaient disparu en Allemagne et qu'ils 
étaient susceptibles d'avoir eu des contacts avec l'Etat 
islamique, rapporte les médias. 
    Le ministre, Joachim Herrmann, réagissait à un article du 
quotidien Bild selon lequel une dizaine de réfugiés se 
trouveraient en Allemagne avec de faux passeport venant du même 
endroit que ceux détenus par deux des islamistes auteurs des 
attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis. 
    Les passeports ont été volés et avaient "les mêmes 
caractères de contrefaçon que ceux détenus par les deux 
assaillants de Paris", indique Bild qui cite l'entourage du 
gouvernement allemand. 
    Selon le quotidien, les autorités allemandes ne savent pas 
où se trouvent ces individus aux faux passeports. 
    Selon la presse allemande, Joachim Herrmann a confirmé que 
les services de sécurité allemands étaient au courant de 
l'entrée de certaines personnes en Allemagne en octobre et 
novembre avec des passeports ayant des numéros de série 
similaires à ceux à des passeports syriens ayant été dérobés par 
l'EI. 
    "Nous le savons parce que nous avons fait des copies de ces 
passeports à l'époque", a dit le ministre bavarois selon le 
quotidien Die Welt et d'autres journaux. 
    Deux des auteurs des attentats de Paris avaient également 
des passeports issus d'une série similaire, a-t-il ajouté. 
    "Qu'on puisse initialement soupçonner qu'il pourrait s'agir 
d'autres personnes envoyés par l'EI est concevable et cela doit 
au moins faire l'objet d'une enquête", a déclaré Joachim 
Herrmann. 
    Malheureusement, on ne sait pas où sont ces réfugiés, a-t-il 
ajouté. 
    Environ un million de migrants et réfugiés sont entrés en 
Allemagne en 2015. 
 
 (Madeline Chambers; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant