Allemagne : procès du gang des néonazis

le
0
Seule survivante d'un trio de marginaux accusés de dix meurtres de 2000 à 2007, Beate Zschäpe comparaît devant ses juges.

Correspondant à Berlin

Murée dans le silence depuis novembre 2011, Beate Zschäpe comparaîtra menottée aux mains et aux pieds ce lundi au tribunal de Munich. Seule survivante du trio de tueurs néonazis de la NSU (Underground national-socialiste), cette brune aux traits juvéniles derrière de fines lunettes sera jugée pour participation à des meurtres dans l'un des plus grands procès de crimes racistes de l'après-guerre en Allemagne. Baptisée «Action brochette de kebabs», la série de dix meurtres commis par le groupuscule a révulsé l'Allemagne et provoqué une prise de conscience outre-Rhin sur les violences dont sont capables les cellules de fanatiques du IIIe Reich.

Sans père, ballottée entre sa grand-mère et une mère sans fibre maternelle, Beate Zschäpe se décrit comme «orpheline» depuis qu'elle a perdu sa «famille»: se...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant