Allemagne-Privatisation partielle des autoroutes à l'étude-Spiegel

le
0
    BERLIN, 12 novembre (Reuters) - La vente d'une participation 
d'un peu moins de 50% dans le réseau allemand d'autoroutes est à 
l'étude dans un but de plus grande efficacité de gestion, 
rapporte samedi l'hebdomadaire Der Spiegel. 
    La propriété de ce réseau de 13.000 kilomètres où la vitesse 
n'est pas limitée est partagée entre l'Etat fédéral et les 16 
Etats fédérés du pays, les Länder. 
    Le ministère des Finances estime que les assureurs et autres 
investisseurs à la recherche d'investissements au rendement 
solide durant une phase prolongée de faibles taux d'intérêt 
seraient intéressés par les participations détenues par les 16 
Länder, écrit der Spiegel.   
    Des membres du Parlement allemand ont déclaré à Reuters que 
le ministre des Finances Wolfgang Schäuble n'avait présenté que 
les grandes lignes de sa proposition lors d'un comité budgétaire 
la semaine dernière et que pour lui, l'Etat fédéral devait 
conserver une participation majoritaire en cas de privatisation. 
    En contrôlant par lui-même le réseau autoroutier, le 
gouvernement estimerait pouvoir être plus efficace dans les 
travaux de développement et de réparation du réseau. 
    Environ quatre milliards d'euros de recettes liées au 
deuxième réseau autoroutier mondial derrière celui des 
Etats-unis entrent chaque année dans les caisses de l'Etat 
fédéral. 
    L'idée de privatiser partiellement les autoroutes allemandes 
ressort régulièrement. Il n'est pas certain qu'une cession soit 
possible avant les élections législatives de septembre 2017. 
    Sigmar Gabriel, le ministre de l'Economie et président du 
Parti social-démocrate (SPD) au pouvoir avec la CDU 
chrétienne-démocrate de la chancelière Angela Merkel, n'y est 
pas favorable. 
    "Il n'y aura pas de privatisation des routes ni des 
opérateurs d'autoroutes", a déclaré une de ses porte-parole.  
     
 
 (Erik Kirschbaum avec Matthias Sobolewski; Danielle Rouquié 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant