Allemagne-Perquisitions dans une enquête antitrust sur l'acier

le
0
 (Actualisé avec Outokumpu qui dit ne pas être concerné) 
    DUSSELDORF, 26 novembre (Reuters) - L'autorité antitrust 
allemande a annoncé jeudi avoir mené des perquisitions dans 
plusieurs bureaux et logements dans une enquête sur des 
fabricants et vendeurs d'aciers spéciaux.  
    L'autrichien Voestalpine  VOES.VI  s'est dit concerné par 
l'enquête et le suisse Schmolz + Bickenbach  STLN.S  a fait 
savoir que l'Office fédéral des cartels avait inspecté les 
bureaux de sa filiale Deutsche Edelstahlwerke (DEW) dans le 
cadre de l'enquête sur une possible entente sur les prix. 
    L'autorité antitrust a refusé de préciser les sociétés 
concernées par cette enquête. 
    Voestalpine figure parmi les quatre sociétés ayant payé une 
amende en 2012 pour entente sur les prix des rails en Allemagne. 
    Le sidérurgiste allemand Salzgitter  SZGG.DE  a dit penser 
qu'il n'était pas concerné par la dernière enquête en date sur 
les aciers spéciaux et le finlandais Outokumpu  OUT1V.HE  a fait 
savoir qu'il n'avait pas été contacté par les autorités. 
    "Apparemment, seul l'acier carbone est concerné", a dit une 
porte-parole de ce dernier, qui produit de l'acier inoxydable. 
    Le distributeur d'acier allemand Kloeckner  KCOGn.DE  a 
refusé de commenter. 
 
 (Matthias Inverardi, Juliette Rouillon pour le service 
français, édité par Varonique Tison) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant