Allemagne : Merkel pourrait être fragilisée par le scandale de l'espionnage

le , mis à jour à 18:44
0
Allemagne : Merkel pourrait être fragilisée par le scandale de l'espionnage
Allemagne : Merkel pourrait être fragilisée par le scandale de l'espionnage

Les révélations sur l'espionnage présumé du renseignement allemand pour le compte des Etats-Unis provoque des tensions dans la coalition au pouvoir à Berlin et pourrait ébranler l'exceptionnelle popularité de la chancelière Angela Merkel. Resté silencieux depuis la divulgation des premières informations à ce sujet fin avril, le chef des sociaux-démocrates du SPD et et vice-chancelier, Sigmar Gabriel, a fait savoir lundi qu'il avait interrogé la chancelière conservatrice à deux reprises à ce sujet.

«Ce que nous vivons actuellement, c'est une affaire, un scandale impliquant les services secrets, susceptible de déclencher un choc très important», a déclaré au siège du SPD à Berlin le vice-chancelier, également ministre de l'Economie dans ce gouvernement de grande coalition entre son parti et les conservateurs chrétiens-démocrates de la CDU, le parti de la chancelière, et de sa variante bavaroise la CSU.

Sur la base de documents confidentiels, la presse allemande a accusé le BND (Bundesnachrichtendienst, renseignement allemand) d'avoir espionné pour l'agence américaine NSA des entreprises européennes (Airbus a notamment porté plainte) et d'avoir surveillé des dirigeants politiques français ou européens. Le quotidien munichois «Süddeutsche Zeitung» avait assuré le 29 avril que le BND avait surveillé de «hauts fonctionnaires du ministère français des Affaires étrangères, du palais de l'Elysée et de la Commission européenne».

Merkel récuse tout espionnage économique

Selon le dirigeant social-démocrate, dans ses échanges avec la chancelière, celle-ci a récusé tout espionnage économique par le BND pour le compte de la NSA. «Je n'ai aucun doute que la chancelière a répondu correctement à mes questions», a-t-il dit, ajoutant cependant : «Si tel n'était pas le cas, si le BND avait réellement participé à de l'espionnage économique (...) cela hypothèquerait gravement la confiance que l'économie ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant