Allemagne : les salaires chutent, la pauvreté avance

le
48
Angela Merkel.
Angela Merkel.

Mauvaise nouvelle pour les travailleurs allemands. Leurs salaires ont chuté au troisième trimestre pour la première fois depuis quatre ans. Selon l'Office fédéral des statistiques (Destatis), les revenus des employés en République fédérale ont baissé de 0,3 % de juillet à septembre par rapport à l'année précédente.Le salaire brut moyen versé outre-Rhin atteint ainsi 3 462 euros, mais de grosses différences existent entre les différents secteurs. Les entreprises présentes dans la banque et l'assurance sont ainsi bien plus généreuses (4 576 euros) que les propriétaires d'hôtel et de restaurant (2 012 euros). Destatis estime que l'année 2013 devrait se conclure par une très légère baisse des revenus des employés, ce qui n'était pas arrivé depuis 2009 (+ 1,5 % en 2010, + 1,2 % en 2011 et + 0,5 % en 2012). Ce constat devrait encore aggraver la hausse des inégalités en Allemagne.Profondes divisionsLe rapport annuel de la "Paritätische Gesamtverband", une fédération regroupant quelque 10 000 associations actives dans le domaine de l'aide sociale et de la santé, vient ainsi de montrer que le taux de pauvreté avait atteint en 2012 le taux historique de 15,2 % de la population, alors qu'il plafonnait à 14 % en 2006. "Une personne sur sept est pauvre ou menacée de pauvreté, avec un revenu inférieur à 60 % du revenu médian, s'alarme Ulrich Schneider, le président de cette fédération. Le fossé entre les régions prospères de l'ouest...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le mardi 31 déc 2013 à 13:08

    Le salaire moyen allemand chute à 3462 euros contre 2830 euros en France, quelle misère en effet... Sans parler du chômage deux fois moins élevé. Comment peut-on écrire de telles âneries?

  • bearnhar le lundi 30 déc 2013 à 14:48

    Ici on se gausse du salaire minimum, mais les loyers sont je ne sais combien plus élevés, alors l'un dans l'autre._Et aussi, l'Allemagne c'est quasi zero SDF, ici nous en sommes encore à non seulement laisser entrer les étrangers, mais n'avoir à leur proposer que la rue et les aides sociales._En l'état donc l'Allemagne est bien plus civilisée que nous.

  • ddenis14 le samedi 21 déc 2013 à 15:15

    Ne pas oublier quelle était la situation des citoyens de l'ex RDA au moment de la réunification!

  • puck le samedi 21 déc 2013 à 11:51

    Magnifique Allemagne avec un peuple travailleur alors qu'en qu'en France on ne compte pas les chômeurs dans les pauvres !

  • M363422 le samedi 21 déc 2013 à 11:16

    La stupidité de certains raisonnements est "abyssale" ainsi d'ailleurs que certaines comparaisons et certains calculs. Critiqué,élucubrer,divaguer quand on ne connait rien: une spécialité ici.

  • jep02 le samedi 21 déc 2013 à 10:30

    si on est pauvre en Allemagne avec 60% de 3.462 €, soit 2.077 € par mois, alors ne parlons pas de l'état de la France, d'autant que beaucoup de prix sont plus faibles là bas.

  • jep02 le samedi 21 déc 2013 à 10:29

    si on est pauvre en Allemagne avec 60% de 3.462 €, soit 2.077 € par mois, alors ne parlons pas de l'état de la France, d'auta

  • M4328752 le samedi 21 déc 2013 à 00:06

    Angela en dépression ?

  • knbskin le vendredi 20 déc 2013 à 23:06

    La définition "européenne" de la pauvreté (à partir d'un pourcentage du salaire médian) est totalement stupide : si du jour au lendemain, on doublait les revenus de toute la population - en pouvoir d'achat - le nombre de "pauvres" resterait le même ... :-D Il ne faut pas non plus oublier qu'un Européen "pauvre" est un très riche afghan ou rwandais, et que son niveau de vie est très supérieur à celui d'un grand seigneur du XVIIIe siècle ... :-D

  • M9035148 le vendredi 20 déc 2013 à 17:06

    moi , je vote pour Merkel en France à la place de cette clique de politiciens incapables en France