Allemagne : le Vatican met à l'écart l'évêque "bling-bling"

le
0
L'évêque de Limburg, Franz-Peter Tebartz-van Elst, en septembre 2013.
L'évêque de Limburg, Franz-Peter Tebartz-van Elst, en septembre 2013.

Espérons qu'il s'agisse au moins d'un placard doré... Le Vatican a annoncé mercredi la suspension de monseigneur Franz-Peter Tebartz-van Elst dans l'attente des résultats d'une enquête de l'Église allemande. Le Saint-Siège espère ainsi faire taire la polémique concernant l'envolée des coûts de la maison diocésaine de l'évêque de Limburg. Les demandes aberrantes de l'homme d'Église ont en effet provoqué une explosion du montant des travaux pour son ensemble épiscopal, qui est passé de 3 à... 31 millions d'euros.

Près de 3 millions d'euros ont été engloutis dans la seule rénovation des appartements privés de l'évêque "bling-bling". Les révélations concernant la salle à manger de 63 mètres carrés, la table de conférence facturée 24 000 euros et la baignoire de 15 000 euros ont choqué les habitants d'un pays dans lequel Martin Luther a créé, il y a près de cinq siècles, le protestantisme, en réponse aux "excès" de l'Église catholique. L'histoire est un éternel recommencement...En mars 2012, un groupe de prêtres avait déjà accusé l'évêque d'autoritarisme. Ce fils de fermiers risque en outre des poursuites pénales à Hambourg pour avoir menti à deux reprises sous serment au sujet d'un billet en classe affaires qu'il avait acheté pour se rendre en Inde. Les travaux pharaoniques de sa maison sont venus à bout de la patience du pape François. Le Saint-Père avait envoyé en septembre dernier à Limburg un émissaire pour...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant