Allemagne : le SPD avance à reculons vers une grande coalition

le
0
Sigmar Gabriel, leader du SPD, à la convention extraordinaire de son parti vendredi.
Sigmar Gabriel, leader du SPD, à la convention extraordinaire de son parti vendredi.

Eh bien, voilà qui promet... La formation du prochain gouvernement allemand devrait être très longue et très compliquée. Sans forcément dépasser le triste record de la Belgique qui avait attendu... 541 jours avant d'avoir un nouveau conseil des ministres en 2011, la République fédérale va devoir patienter encore un certain temps avant de connaître les "heureux gagnants" de tel ou tel maroquin.

Après avoir enregistré leur deuxième plus mauvais score électoral le 22 septembre, les sociaux-démocrates avancent à reculons vers une nouvelle grande coalition. Les 250 délégués du SPD réunis vendredi soir lors d'un mini-congrès à Berlin ont conclu leurs débats houleux en expliquant qu'ils étaient "prêts à (entamer) des discussions" avec les chrétiens-démocrates d'Angela Merkel. Histoire de doucher les optimistes, le chef du parti, Sigmar Gabriel, s'est empressé de préciser que sa formation n'avait "pas dégagé la voie pour des négociations de coalition, mais pour des discussions exploratoires".

En clair, le SPD veut bien discuter avec la CDU, mais sans aborder un dossier concret en vue de former un gouvernement. Ou comment parler de la pluie et du beau temps en évitant les sujets importants pour la nation... Les sociaux-démocrates ont également décidé qu'ils organiseraient une nouvelle réunion de leurs instances dirigeantes si la chancelière les invitait officiellement à "des négociations". Pour résumer, les délégués ont choisi de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant