Allemagne : le Parlement approuve le plan d'aide à la Grèce

le , mis à jour à 12:48
0
Allemagne : le Parlement approuve le plan d'aide à la Grèce
Allemagne : le Parlement approuve le plan d'aide à la Grèce

Le Parlement allemand a voté ce mercredi l'attribution d'un nouveau programme d'aide à la Grèce de 86 milliards d'euros sur trois ans. Angela Merkel ainsi que son ministre des Finance, Wolfgang Schäuble, avaient encouragé les députés à se prononcer en faveur de ce troisième plan d'aide. Ce vote était aussi l'occasion de tester la loyauté des députés conservateurs envers la chancelière, confronté au scepticisme des quelques élus et d'une partie de la population sur la volonté des grecs de mettre en place les réformes imposées par les créanciers.

Le plan d'aide a été approuvé grâce à la «grande coalition» gouvernementale liant les Unions chrétiennes (CDU d'Angela Merkel et son alliée bavaroise CSU) aux sociaux-démocrates (SPD). 454 députés sur les 585 élus présents ont voté pour, 113 contre et 18 se sont abstenus selon les résultats officiels.

Wolfgang Schäuble avait affirmé qu'il serait «irresponsable» que les députés allemands rejettent le plan, défendant devant le Bundestag ce troisième programme censé sortir Athènes de l'ornière. «Au regard du fait que le parlement grec a déjà adopté une grosse partie des mesures (de réformes), il serait irresponsable de ne pas utiliser cette chance pour un nouveau départ en Grèce», avait martelé le ministre. Si le ministre des Finances d'Angela Merkel, habituellement extrêmement dur vis-à-vis de la Grèce, avait employé des mots aussi forts, c'est parce qu'un vent de révolte souffle au sein du parti conservateur au pouvoir.

Le 17 juillet, le Parlement avait voté en faveur de l'ouverture de négociations pour un troisième plan d'aide à la Grèce et 60 des 311 députés CDU-CSU (conservateurs) avaient dit non. En février seulement 29 députés s'étaient prononcé contre l'allongement des programmes d'aide à Athènes. Ces élus s'inquiètent à l'instar d'une grande partie des allemands, sur la mise en place des réformes par les grecs exigées par les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant