Allemagne, le génocide oublié

le
0
Photo d'illustration
Photo d'illustration

L'Allemagne n'a présenté officiellement ses excuses à la Namibie qu'il y a quelques années et l'histoire reste encore très largement méconnue. La réalisatrice Anne Poiret - qui dévoilera son documentaire consacré à la question le 13 octobre à 15 h 25 au Forum des images pour Les Étoiles de la Scam - a raison d'en parler comme du premier génocide du XXe siècle. Rappelons les circonstances. Au Congrès de Berlin de 1885, l'Allemagne triomphante veut rattraper son retard en matière de colonies. Il existe encore quelques territoires non attribués en Afrique où elle s'engouffre : dans le Tanganyika (Rwanda), au Togo, au Cameroun et dans le Sud-Ouest, en Namibie, où des commerçants, dont Lüderitz, attirés par l'or et les diamants, ont commencé à s'implanter sur les côtes.Camps de concentration

À la différence des autres pays, la Namibie est désignée comme colonie de peuplement et le premier gouverneur, Heinrich Göring, qui n'est autre que le père de Hermann, incite à l'émigration les fermiers allemands. Il leur remet des terres confisquées aux trois ethnies dominantes, les Hereros, les Namas et les Ovimbas. En janvier 1904, les Hereros, agacés par les trop grandes concessions accordées par les autres tribus aux Allemands, attaquent ces derniers, très peu nombreux, dans plusieurs fermes qu'ils incendient. La réplique allemande sera terrible. On fait venir les troupes de Lothar von Trotha qui s'est illustré au Tanganyika et en Chine où il...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant