Allemagne: le désespoir à Oberhausen, en faillite

le
0
REPORTAGE - Loin de la bonne santé économique nationale, la ville la plus endettée d'Allemagne souffre de l'effondrement industriel de la Ruhr.

Les façades grises minent le centre-ville. Les entrées et les fenêtres de la «Markthalle», le grand magasin, qui autrefois faisait la fierté d'Oberhausen, sont condamnées. L'imposant bâtiment en pierre est totalement désert. En face, le Kaufhof, l'enseigne présente dans toutes les grandes villes allemandes, est en liquidation totale avant la fermeture. Commune la plus endettée d'Allemagne, Oberhausen a emprunté l'atmosphère lugubre des cités de l'ex-RDA au moment de l'effondrement du communisme. Loin des canons de la réussite économique allemande, c'est une ville en faillite à l'image du bassin industriel sinistré de la Ruhr.

«Bonjour tristesse», soupire le chauffeur de taxi en accueillant son client à la gare. Cela fait plusieurs décennies que la municipalité n'a plus les moyens d'investir le moindre centime dans ses infrastructures. Les fenêtres du lycée Elsa-Brändstrom, un bâtiment en briques, classé, datant de 1892 et abandonné, sont éventrées. Les sal

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant