Allemagne : Le breton Le Duff se fait une place au soleil

le
0
Le rachat de Kamps par Le Duff marque un tournant dans la stratégie d'implantation du groupe breton en Allemagne.
Le rachat de Kamps par Le Duff marque un tournant dans la stratégie d'implantation du groupe breton en Allemagne.

Les entreprises françaises sont nombreuses à s?être cassé les dents en Allemagne. Les distributeurs et les enseignes de restauration ont particulièrement eu du mal à s?implanter en République fédérale. Une société? bretonne est pourtant parvenue à croquer une jolie partie du premier marché européen sans faire de bruit. Le groupe Le Duff est présent depuis près de trente ans de l?autre côté du Rhin. Sa filiale Bridor fournit à des centaines de restaurants et d?hôtels 4 et 5 étoiles toute une gamme de viennoiseries et de pains.

Il y a près de cinq ans, le leader mondial du secteur, qui possède 1 310 restaurants et sandwicheries dans le monde, s?est associé avec une femme d?affaires munichoise pour ouvrir des points de vente Brioche dorée en Bavière. Le succès de cette enseigne, qui comptera bientôt quinze magasins dans le sud de l?Allemagne, a poussé le fondateur du groupe, Louis Le Duff, à changer d?échelle en rachetant l?entreprise Kamps au fonds Equity Capital Management (ECM) pour un montant confidentiel.

"Un mariage"

Kamps ? Ce nom n?est pas encore très connu en France. Fondée en 1982, cette société est pourtant la première chaîne de boulangeries mono-marque chez notre voisin. Ses 415 points de vente et ses 70 boulangeries gérées par des franchisés, qui génèrent un chiffre d?affaires annuel de plus de 200 millions d?euros, rencontrent un succès grandissant.

La direction...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant