Allemagne-La police examine la délinquance liée aux migrants

le
0
    BERLIN, 7 juin (Reuters) - La police fédérale allemande 
(BKA) a dénombré au cours du premier trimestre 2016 quelque 
69.000 délits ou tentatives de délits commis par des demandeurs 
d'asile en Allemagne, montre un rapport rendu public mardi.   
    C'est la première fois que la BKA compile ainsi les données 
statistiques de tous les Länder sur ce sujet, aucun élément de 
comparaison n'est donc disponible.  
    Le rapport souligne que la vaste majorité des migrants et 
réfugiés n'a commis aucun délit. Il ne précise pas non plus quel 
pourcentage représentent ces 69.000 par rapport au nombre total 
de délits et tentatives de délits commis en Allemagne au cours 
des trois premiers mois de l'année.  
    Dans son rapport, la police fédérale note que les migrants 
originaires d'Afrique du Nord, de Serbie et de Géorgie sont 
proportionnellement plus nombreux parmi les suspects arrêtés, 
tandis que Syriens, Afghans et Irakiens, les trois principaux 
groupes de demandeurs d'asile en Allemagne, sont nombreux en 
valeur absolue mais faiblement représentés en proportion.  
    La BKA relève également que le nombre de délits a diminué de 
plus de 18% entre janvier et mars de cette année.  
    L'Allemagne, qui a accueilli plus d'un million de demandeurs 
d'asile l'an dernier, a été secouée par une série d'agressions 
sexuelles et de vols à l'arraché commis contre plusieurs 
centaines de femmes pendant la nuit du nouvel an à Cologne, dans 
le quartier de la gare, par des groupes d'hommes de "type arabe 
ou nord-africain", selon la police. 
    Le choc provoqué par ces agressions a conduit à une remise 
en question de la politique de la main tendue que prônait Angela 
Merkel face à la crise migratoire. 
 
 (Michelle Martin; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant