Allemagne : la nouvelle maire de Cologne élue dans son lit d'hôpital

le
0
Henriette Reker, la candidate sans étiquette à la mairie de Cologne, a obtenu 52,64 % des voix.
Henriette Reker, la candidate sans étiquette à la mairie de Cologne, a obtenu 52,64 % des voix.

C'est de son lit d'hôpital qu'elle a appris qu'elle avait remporté la mairie de Cologne, dans l'ouest de l'Allemagne. Henriette Reker a été facilement élue dimanche dès le premier tour à la tête de la quatrième plus grande ville d'Allemagne avec 52,64 % des voix, loin devant son rival social-démocrate Jochen Ott (32,03 %). Cette protestante, mariée à un ancien golfeur professionnel australien, est la première femme et la première politicienne non affiliée à un grand parti à remporter cette municipale. Elle est surtout le symbole des tensions qui commencent à tirailler l'Allemagne au sujet des demandeurs d'asile?

Samedi matin, sur le marché du quartier de Braunsfeld, Henriette Reker a été grièvement blessée au cou par un coup de couteau porté par un chômeur de longue durée de 44 ans au passé néonazi. Lors de cette attaque, qui a touché trois autres personnes, Frank S. a, selon des témoins cités par Der Tagesspiegel

, crié qu'il agissait ainsi « à cause de la politique d'accueil des réfugiés de Reker ». « Je fais ça pour vos enfants », a ajouté cet homme qui aurait milité dans les années 1990, d'après l'hebdomadaire Der Spiegel, au sein du mouvement néonazi FAP (Freiheitliche Deutsche Arbeiterpartei), interdit en 1995. En charge au sein de la mairie des Affaires sociales et de l'Intégration des étrangers, Henriette Reker était devenue la cible des militants d'extrême droite qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant