Allemagne : la locomotive redémarre

le
2
La bonne surprise est venue des investissements, qui repartent dans les secteurs de la machine-outil et de la construction. (© DMG Mori)
La bonne surprise est venue des investissements, qui repartent dans les secteurs de la machine-outil et de la construction. (© DMG Mori)

(lerevenu.com) - Depuis le printemps 2013, la croissance de la zone euro suit une trajectoire positive mais poussive, oscillant trimestre après trimestre entre +0,1% et +0,3%. C'est précisément dans le haut de cette fourchette qu'elle est ressortie sur les trois derniers mois de 2014.

La baisse du pétrole et la dépréciation de l'euro ont apporté une bouffée d'oxygène sur le Vieux Con­­tinent, où les écarts sont néanmoins marqués : face à l'atonie en France (+0,1%) et en Italie (+0%), la reprise s'intensifie en Espagne (+0,7%). Plus inattendu, la première économie est sortie de sa torpeur. Après deux trimestres de stagnation (-0,1% et +0,1%), le PIB allemand s'est affiché en hausse de 0,7% !

Regain de l'investissement

Ses différentes composantes ne sont pas encore connues, mais selon Destatis, la demande domestique a été le principal moteur du quatrième trimestre. «Les ménages en particulier ont de nouveau sensiblement augmenté leurs dépenses de con­sommation», souligne l'office allemand de statistiques.

Tout y concourt. Leur pouvoir d'achat profite de l'accélération des revenus (+3,1% l'an passé pour les salariés sous convention collective), doublée d'un freinage de l'inflation (+0,9%). Et le marché du travail s'est encore amélioré : le chômage est tombé à 6,5%, son plus faible niveau depuis la réunification.

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Pierusan le vendredi 20 fév 2015 à 15:56

    Nicog : exact, et il faut ajouter : excédent comex = + 217 Md € (pour D), déficit comex (pour F) : 80 md €. Les Européens peuvent remercier le Ciel d'être dirigés par le bon exemple.

  • nicog le vendredi 20 fév 2015 à 15:49

    Allemagne, croissance 2014=+1,5% Excédent budgétaire de 0.4% soit 11 Md Eur.France, croissance 2014=+0.4% Déficit budgétaire de 4.4% soit 88 Md Eur. Voila pour Angela dirige l'Europe. Les autres dirigeants sont tous des brêles.