Allemagne : la droite populiste s'en prend aux footballeurs d'origine immigrée

le
0
Allemagne : la droite populiste s'en prend aux footballeurs d'origine immigrée
Allemagne : la droite populiste s'en prend aux footballeurs d'origine immigrée

Une polémique a éclaté dimanche en Allemagne après que la droite populiste eut proféré, pour la deuxième fois en l'espace de quelques jours, des critiques à caractère raciste contre les joueurs de l'équipe nationale de football d'origine étrangère.

Le vice-président du parti Alternative pour l'Allemagne (AfD), Alexander Gauland, s'en est pris à l'une des icônes de l'équipe, le défenseur central du Bayern Munich Jérôme Boateng, en estimant dans une interview à l'édition dominicale du quotidien «Frankfurter Allgemeine Zeitung» (FAZ) : «Les gens l'apprécient en tant que footballeur. Mais ils ne veulent pas avoir Boateng comme voisin». Une phrase contre laquelle se sont érigés les supporteurs allemands lors d'un match amical Allemagne-Slovaquie.

Jérôme Boateng, champion du Monde en 2014 au Brésil et qui s'apprête à disputer l'Euro en France avec la Mannschaft, a des origines ghanéennes par son père. Le responsable de l'AfD, qui fut pendant quarante ans membre du parti conservateur de la chancelière Angela Merkel (CDU), avant d'en claquer la porte, a estimé de manière générale que de nombreux sympathisants de son mouvement redoutaient «qu'une religion étrangère à nos yeux ne prenne le pas sur notre tradition occidentale», dans une critique implicite à l'encontre de l'islam, paraissant oublier que Jérôme Boateng est ostensiblement chrétien. Le joueur s'est fait tatouer une croix sur le bras.

Le ministre de la Justice : «Indigne et inacceptable»

En début de semaine, des membres du mouvement d'extrême droite allemand Pegida avaient déjà suscité la controverse en brocardant sur internet des joueurs de l'équipe nationale d'origine immigrée comme Boateng, à l'occasion d'une opération de marketing du groupe Ferrero qui commercialise ses chocolats Kinder avec des emballages portant des photos des joueurs lorsqu'ils étaient enfants.

Le ministre allemand de la Justice Heiko Maas a qualifié dimanche la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant