Allemagne : la CDU/CSU et le SPD vont-ils former une grande coalition ?

le
0
La chancelière allemande, Angela Merkel (CSU), et Peer Steinbrück, le leader du SPD, lors d'un débat télévisé en septembre.
La chancelière allemande, Angela Merkel (CSU), et Peer Steinbrück, le leader du SPD, lors d'un débat télévisé en septembre.

Les choses sérieuses vont enfin pouvoir réellement commencer. Plus de trois semaines après l'annonce des résultats des législatives du 22 septembre, les conservateurs de la CDU/CSU et les sociaux-démocrates du SPD entament lundi des négociations concrètes pour former une grande coalition. Les dirigeants des deux principaux partis allemands se sont déjà rencontrés le 4 octobre pour nouer des premiers contacts. Mais cette entrevue, organisée dans le même bâtiment annexe de la Chambre des députés à Berlin dans lequel ces formations ont négocié pendant 26 jours leur première alliance - qui a duré de 2005 à 2009 -, n'a pas servi à grand-chose. Les ennemis d'hier qui pourraient devenir les alliés de demain sont seulement convenus de se voir de nouveau dix jours plus tard pour parler des sujets qui "fâchent". Avant de s'unir de nouveau avec Angela Merkel, les sociaux-démocrates veulent en effet la contraindre à leur accorder des concessions sur deux thèmes bien précis : l'introduction d'un salaire minimum et une hausse des impôts pour les plus riches. Le premier dossier devrait poser moins de problèmes que le second. Si la chancelière s'est toujours refusée durant sa campagne électorale à promettre un revenu plancher généralisé, alors que le SPD s'est engagé à fixer un seuil national de 8,50 euros de l'heure (plus de 5 millions de travailleurs gagnent moins aujourd'hui outre-Rhin), un terrain d'entente pourrait être trouvé entre les deux...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant