Allemagne : l'évêque "bling-bling"

le
1
L'évêque de Limburg, Franz-Peter Tebartz-van Elst, en septembre 2013.
L'évêque de Limburg, Franz-Peter Tebartz-van Elst, en septembre 2013.

Les efforts du pape François pour restaurer les vertus de pauvreté et de charité ne parviennent visiblement pas à porter jusqu'à Limburg. Cette charmante ville située à l'est de Coblence, en Allemagne, était jusqu'à aujourd'hui connue pour sa magnifique cathédrale et ses maisons à colombages. Mais son nom fait depuis quelques jours les gros titres de la presse allemande en raison de son évêque "bling-bling". Visiblement trop à l'étroit dans son logement de fonction, monseigneur Franz-Peter Tebartz-van Elst a décidé de faire construire un ensemble épiscopal un tantinet plus spacieux. Ce "complexe de luxe monstrueux", d'après l'hebdomadaire Spiegel, s'est transformé au fil des mois en un gouffre financier visiblement sans fond. Le budget initial de 3 millions d'euros a littéralement explosé pour atteindre... 31 millions d'euros, selon les toutes dernières estimations. Les meubles destinés aux appartements de l'évêque vont coûter à eux seuls près de 380 000 euros. Les trois membres du conseil de l'évêché jurent ne pas avoir été au courant de ces "légers" débordements budgétaires. Le dignitaire ecclésiastique aurait en effet "refusé d'entrer dans les détails" lorsque les observateurs lui demandaient la note finale des travaux. La curiosité n'est-elle pas en effet un vilain défaut ?25 000 fidèles ont quitté son diocèse en 5 ans

Franz-Peter Tebartz-van Elst s'était déjà récemment fait remarquer en se payant avec les deniers du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ostrevan le jeudi 10 oct 2013 à 15:34

    Au moins, lui, il ne se cache pas.