Allemagne-L'armée enquête sur 64 employés suspectés d'islamisme

le
1
    BERLIN, 31 août (Reuters) - L'agence de contre-espionnage de 
l'armée allemande enquête sur 64 employés des forces armées 
suspectés d'être des "extrémistes islamistes", a annoncé 
mercredi un porte-parole du ministère de la Défense. 
    Des civils comme des militaires font partie des 64 salariés, 
a précisé le porte-parole.  
    Entre 2007 et 2016, 30 "extrémistes islamistes" sont partis 
en Syrie ou en Irak après avoir travaillé dans l'armée. Durant 
cette période, 19 personnes ont été licenciées des forces armées 
pour leur lien avec la mouvance extrémiste de l'islam. 
    L'agence de renseignement peut uniquement vérifier les 
antécédents des personnes qui travaillent déjà dans l'armée. 
Celle-ci emploie 250.000 personnes. 
    Mais le gouvernement a approuvé mercredi des propositions 
permettant également de contrôler les profils des candidats à un 
poste. 
    Le journal Welt am Sonntag a rapporté dimanche que ce 
changement était motivé par le fait que des islamistes 
chercheraient à entrer dans l'armée pour bénéficier d'un 
entraînement militaire. 
    Le mois dernier, une série de violentes attaques, dont deux 
ont été revendiquées par le groupe djihadiste Etat islamique, a 
frappé l'Allemagne. 
 
 (Michelle Martin, Laura Martin pour le service français, édité 
par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • acharbi1 il y a 3 mois

    Il s'agit de 300 personnes infiltrées dans l'armée allemande par daesh