Allemagne-L'accord salarial pourrait doper la consommation

le
0

(Actualisé avec contexte, accord salarial régional) BERLIN, 24 février (Reuters) - Un accord salarial régional annoncé ce mardi par le principal syndicat d'Allemagne est susceptible de se traduire par une augmentation des dépenses des ménages cette année, évolution qui s'inscrirait dans le droit fil de la forte hausse de la consommation intérieure constatée à la fin de 2014. Avec un taux de chômage au plus bas depuis la réunification en 1990 et des salaires en hausse, les consommateurs sont peut-être en passe de devenir la principal moteur de la première puissance économique européenne, traditionnellement plus dépendante de ses exportations. Sur les trois derniers mois de 2014, la consommation des ménages a ainsi augmenté de 0,8%, hausse la plus marquée en trois ans. Les Etats-Unis et les partenaires européens ont longtemps reproché à l'Allemagne de ne pas en faire assez pour soutenir la zone euro dans son ensemble, lui reprochant notamment les niveaux records de ses excédents. Les données détaillées du produit intérieur brut (PIB) du quatrième trimestre semblent suggérer que la dynamique de la croissance allemande commence à reposer sur d'autres leviers. Cette dernière a ainsi surtout été tirée par la demande des ménages au quatrième trimestre 2014, même si le commerce extérieur et les investissements en bien d'équipement ont également contribué à faire progresser le produit intérieur brut PIB sur la période. Selon des données définitivés publiées plus tôt dans la journée par l'Office fédéral de la statistique, le PIB a bien augmenté de 0,7% sur la période octobre-décembre par rapport aux trois mois précédents et de 1,6% par rapport au quatrième trimestre 2013. Ces chiffres sont similaires à de premières estimations fournies plus tôt dans le mois. "Ceci constitue une bonne base pour cette année. Les perspectives d'une croissance 2015 solide sont bonnes", a estimé Stefan Kiper, économiste chez BayernLB, ajoutant qu'il tablait sur une croissance de 1,7% cette année, tout en excluant pas un taux plus proche de 2%. Après une augmentation de 1,6% du PIB sur l'ensemble de 2014, le gouvernement anticipe pour cette année une croissance de 1,5%. Le commerce extérieur a contribué à hauteur de 0,2 point de pourcentage à la croissance du quatrième trimestre, tout comme les investissements en bien d'équipement, et la demande intérieure à hauteur de 0,5 point. Le moral des consommateurs est à un pic de plus de 13 ans et il pourrait encore s'améliorer après l'accord annoncé par la section du Bade-Würtemberg du syndicat IG Metall, qui prévoit ne augmentation des salaires de 3,4% pendant un an à partir du 1er avril ainsi qu'un versement unique de 150 euros. ID:nL5N0VY07T Les accords conclus dans ce Land servent généralement de référence pour les 3,7 millions de travailleurs affiliés au syndicat dans tout le pays. Cette hausse de salaires est nettement supérieure l'inflation allemande, ressortie à 0,9% en 2014. (Michelle Martin et Ilona Wissenbach, Patrick Vignal et Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant