Allemagne : jugé à Francfort pour «crime de guerre» en Syrie

le
0
Allemagne : jugé à Francfort pour «crime de guerre» en Syrie
Allemagne : jugé à Francfort pour «crime de guerre» en Syrie

La justice allemande commence à s'attaquer aux exactions commises en Syrie et en Irak. Ainsi, un Allemand, Aria Ladjedvardi est jugé depuis mardi à Francfort (Allemagne) pour «crime de guerre». Ce procès est une première, après que le pays a accueilli 1,1 million de migrants en 2015, dont la moitié venant de ces deux pays. Cet afflux éclaire actuellement certains crimes et a permis l'ouverture d'une série de procédures pénales. Soupçonné de lien avec des jihadistes, Aria Ladjedvardi, a assuré avoir été forcé de poser avec des victimes décapitées, et s'être tourné vers l'islamisme après une jeunesse difficile. 

Agé de 21 ans et d'origine iranienne, l'hommecomparaît devant la chambre criminelle de la cour d'appel de Francfort pour «perpétration d'un crime de guerre». Il lui est reproché d'avoir posé avec deux autres hommes devant deux têtes plantées sur des piques en Syrie pendant le printemps 2014, puis d'avoir posté les clichés sur Facebook. Une décision prise à dessein, selon le parquet fédéral, afin de ridiculiser les victimes, considérées comme des «infidèles», et les rabaisser après leur mort, ce qui constituerait un crime de guerre passible d'au moins un an de détention. «Je ne voulais pas être là-dessus» et «je n'aurais jamais imaginé» que les photos seraient ensuite sur les réseaux sociaux, a contesté Aria Ladjedvardi lors de l'audience. Il a assuré n'avoir voulu humilier personne.

Seul étranger, il aurait été incité à poser

Selon son récit, un enfant aurait averti, dans le village de la province d'Idleb où il se trouvait, de la présence des deux têtes, plantées sur des piques en pleine cour d'école. Un attroupement se serait ainsi formé, où plusieurs personnes se prenaient en photo devant la scène macabre. Le parquet n'a pas établi l'identité et l'affiliation des victimes dans le conflit syrien. Aria Ladjevardi, seul étranger du groupe selon lui, aurait été incité ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant